Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vie publique des cités dans l'Occident romain

 | 
Bertrand Goffaux

Troisième partie. Entre public et privé : pouvoirs et formes associatives

Chapitre XIII. À la recherche des édifices collégiaux hispaniques*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les nouvelles interprétations du rôle joué par les collèges dans l’Occident romain imposent de s’interroger sur l’inscription spatiale de ces collèges dans les cités dont ils étaient une des composantes. Pour mener à bien leurs activités, qu’il s’agisse de la tenue de réunions, de l’organisation de banquets, ou encore de l’exercice d’obligations religieuses, les collèges avaient besoin d’édifices, que ceux-ci leur soient propres ou non1. À cette quête d’une forme de convivialité s’ajoutait très souvent un désir de visibilité et de reconnaissance dans la sphère civique, qui ne pouvait se réaliser qu’avec une inscription nette dans l’espace urbain, voire suburbain2. Dès lors, le nécessaire travail de relecture du phénomène associatif dans la péninsule Ibérique ne peut faire l’économie d’une recherche approfondie sur ces édifices qui accueillaient les activités des collegiati.

Celle-ci est d’autant plus encouragée qu’elle peut désormais s’inscrire dans le prolongement des travaux consac...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540