Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vie publique des cités dans l'Occident romain

 | 
Bertrand Goffaux

Deuxième partie. Épigraphie et mémoire

Chapitre VII. Mémoire et citation poétique dans l’Histoire Auguste*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans une rubrique consacrée aux habitudes alimentaires d’Alexandre Sévère (SHA, Alex. Seu., XXXVIII, 2), l’Histoire Auguste (HA) cite une épigramme de Martial (V, 29) rappelant la croyance populaire selon laquelle manger du lièvre rendait beau, une idée fondée sur un rapprochement entre lepus et lepos1. Cette pièce aurait inspiré à un poète contemporain des vers dirigés contre l’empereur, ce dernier répliquant par un poème en grec que l’HA nous donne en latin. Le principe d’une joute poétique entre un poète irrévérencieux et l’empereur est un procédé de composition qui se retrouve ailleurs dans l’œuvre, dans les Vies d’Hadrien et d’Opilius Macrin2.

La version de l’épigramme de Martial que nous livre le recueil de biographies impériales est la suivante3 :

Cum leporem mittis, semper mihi, Gellia, mandas:
septem formosus, Marce, diebus eris.
Si uerum dicis, si uerum, Gellia, mandas,
edisti numquam, Gellia, tu leporem.

La t...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540