Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vie publique des cités dans l'Occident romain

 | 
Bertrand Goffaux

Première partie. Construction publique et évergétisme

Chapitre VI. Évergétisme et sol public en Hispanie sous l’Empire (à propos de CIL, II2/7, 97)*

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire des cités antiques est marquée par des rythmes divers qui nous obligent à percevoir les transformations du paysage urbain à travers l’apparente fixité des vestiges archéologiques1. Constructions, destructions, restaurations et aménagements scandaient l’histoire d’espaces urbains dont la fonction n’était pas nécessairement définie de manière immuable. Non seulement certaines zones demeuraient non bâties, mais d’autres voyaient leur affectation changer complètement, comme on peut s’en rendre compte dans une étude de l’image urbaine de Pompeii sur la longue durée2. La situation dans les cités de l’Hispanie romaine n’est malheureusement pas aussi bien connue que celle de l’illustre ville campanienne, mais les progrès de l’archéologie ont permis de mieux discerner l’évolution des paysages urbains, par exemple à Emporiae3 ou dans les capitales provinciales4. La lecture des vestiges archéologiques ne constitue cependant pas la seule manière d’appréhender ces mutations du paysage...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540