Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’université de Paris aux universités d’Île-de-France

 | 
Loïc Vadelorge
, 
Florence Bourillon
, 
Stéphanie Méchine
, 
et al.

Troisième partie. La nouvelle division du travail universitaire : lieux, espaces, disciplines

Le patrimoine paysager des universités franciliennes (1950-1990) : rétrospectives et perspectives

Bernadette Blanchon et Sonia Keravel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La prise en compte de la dimension du paysage dans les campus universitaires français est susceptible de nourrir une lecture renouvelée de sites souvent mal perçus et contribue à enrichir leur approche historique et l’orientation des pratiques de gestion dont ils font l’objet. Le paysage est le socle qui conditionne l’articulation des bâtiments et des différents espaces entre eux1. Pourtant, il demeure une dimension de la lecture spatiale peu considérée et peu étudiée. Cela est aussi vrai pour les campus universitaires dans lesquels le paysage constitue une composante incontournable mais souvent inexploitée2. Ce défaut d’intérêt pour le paysage peut trouver une explication dans le fait que la profession de paysagiste est en train de se structurer au moment où se construisent ces espaces universitaires. Encore peu connus comme concepteurs d’espace, les paysagistes restent alors dans l’ombre des architectes, et leur apport est ignoré. Nous montrerons pourtant ici qu’une pensée du pays...

Auteurs

École nationale supérieure de paysage, Versailles-Marseille, LAREP
École nationale supérieure de paysage, Versailles-Marseille, LAREP

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540