Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’université de Paris aux universités d’Île-de-France

 | 
Loïc Vadelorge
, 
Florence Bourillon
, 
Stéphanie Méchine
, 
et al.

Troisième partie. La nouvelle division du travail universitaire : lieux, espaces, disciplines

L’université et ses architectes

Modes de désignation et processus de commande en question (Île-de-France, 1952-2006)

Éléonore Marantz

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Analyser les pratiques et les enjeux qui entourent la façon dont sont choisis les architectes – désignation, consultation, concours – en dit long sur les intentions de la maîtrise d’ouvrage et sur les stratégies déployées par cette dernière pour façonner son « image » architecturale. Cela est particulièrement vrai pour les universités construites au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Dans un contexte de profondes mutations, les pouvoirs publics se questionnent en effet sur l’ancrage territorial des centres d’enseignement, sur leur morphologie, ou encore sur les typologies architecturales et les procédés constructifs à privilégier. Mais le débat concerne aussi le choix des hommes auxquels revient la conception de ces prestigieux établissements. Or, il existe bien des règles – ou tout au moins des usages – en la matière. Mais ces règles changent au cours des quelques décennies que nous proposons d’évoquer, à savoir la période allant de 1952, qui correspond à une relance de la c...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540