Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’université de Paris aux universités d’Île-de-France

 | 
Loïc Vadelorge
, 
Florence Bourillon
, 
Stéphanie Méchine
, 
et al.

Deuxième partie. L’histoire plurielle de l’éclatement de l’Université de Paris

Tolbiac, haut lieu des luttes étudiantes (1973-1989)

Marina Marchal

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lieu de vie et d’étude original, le centre Tolbiac de l’université Paris I Panthéon-Sorbonne a été façonné dès les premières années d’enseignement par la multiplicité des mouvements étudiants actifs dans l’établissement. Cette contribution se propose de revenir sur la façon dont y sont abordés aussi bien les « combats locaux » que les grandes luttes contre les réformes gouvernementales entre 1973 et 1989, année de grève des personnels ATOS (personnels administratifs, techniciens, ouvriers, de service et de santé). Elle s’attache notamment à montrer comment, dans le climat contestataire de l’après Mai 68, le site de Tolbiac est devenu le lieu de toutes les contestations, le théâtre d’une effervescence militante sans pareil, qui lui valut le surnom de « Tolbiac la Rouge » en référence aux nombreux groupuscules d’extrême-gauche qui gravitaient sur le site. Au-delà des considérations matérielles, qui constituent le terreau des luttes à l’échelle locale, le site de Tolbiac se fait l’écho...

Auteur

Cité des Mémoires étudiantes

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540