Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

De l’université de Paris aux universités d’Île-de-France

 | 
Loïc Vadelorge
, 
Florence Bourillon
, 
Stéphanie Méchine
, 
et al.

Deuxième partie. L’histoire plurielle de l’éclatement de l’Université de Paris

Genèse du Centre multidisciplinaire Tolbiac dans le contexte universitaire des années 1970

Christophe Charle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans son livre publié en 1890, intitulé Universités et facultés, Louis Liard, l’inamovible directeur de l’Enseignement supérieur de la IIIe République, s’interrogeait déjà sur l’avenir immobilier de l’Université de Paris, quelques années après le démarrage du chantier de la nouvelle Sorbonne inaugurée au début du XXe siècle :

« Je me demande si ces grands monuments inextensibles, faits pour durer des siècles et des siècles répondront toujours aux exigences de la Science. Qui sait ce que deviendront un jour son outillage et ses engins, et si, au lieu de ces palais durables, mieux n’eussent pas valu de simples ateliers légèrement construits, pourtant faciles à remplacer, le jour où la Science y aurait avantage ? Et alors je me prends à regretter que, laissant la faculté des Lettres à la Sorbonne, on ne se soit pas avisé, quand il était temps, d’élever sur de vastes espaces, à la Halle aux vins, par exemple, au flanc du Muséum, une trentaine de pavillons et d’instituts distincts pour le...

Auteur

Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IHMC CNRS/ENS

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540