Version classiqueVersion mobile

Les techniques et la globalisation au xxe siècle

 | 
Hilaire-Pérez Liliane
, 
Larissa Zakharova

Quatrième partie. Infrastructures globales et acteurs transnationaux

Les ONG, la coopération internationale et leur contribution à la transformation des techniques artisanales en Afrique. L’exemple du secteur du cuir de la ville de Maroua dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun

François Wassouni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

S’il est un domaine qui attire l’attention en Afrique ces dernières décennies, c’est bien celui des ONG. Il s’agit des organismes privés sans but lucratif qui se chargent de concevoir, d’évaluer et de mettre à exécution des projets et programmes de développement à des fins sociales1. La multiplication de ces dernières constitue un des faits marquants de l’histoire contemporaine du continent noir. En très peu de temps, elles sont devenues très nombreuses et jouent un rôle remarquable dans le processus de développement. Il en existe plusieurs, à savoir les ONG locales, nationales et internationales. Il est difficile de dresser la liste des ONG qui interviennent en Afrique et encore moins leurs domaines d’implication : agriculture, élevage, développement communautaire, genre, environnement, VIH/Sida, pauvreté et ses multiples ramifications, éducation, santé2… À travers le monde et dans les pays africains en particulier, les ONG sont devenues des acteurs de premier plan du développement...

Auteur

Docteur en histoire, chargé de cours à la faculté des lettres et sciences humaines de l’université de Maroua au Cameroun. Il a été lauréat de plusieurs programmes du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA), chercheur invité à la MSH Ange-Guépin de Nantes et au Centre d’études africaines (ASC) de Leiden aux Pays-Bas, professeur invité à l’EHESS, visiting scholar dans le cadre de master Erasmus Mundus techniques-patrimoine-territoires de l’industrie (TPTI). Ses domaines de recherche sont l’histoire des techniques, du patrimoine et son exploitation à des fins touristiques et économiques. Il a publié récemment « L’innovation dans le secteur de l’artisanat africain : l’émergence et le développement de l’artisanat des cornes de bœufs à Maroua dans l’Extrême-Nord du Cameroun », Marchés et organisations, no 24, Le temps des artisans. Permanences et mutations, in S. Boutillier, C. Fournier et C. Perrin (dir.), 2015, p. 145-172.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search