Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les affrontements

 | 
Jacqueline Sainclivier
, 
Frédérique Pitou

Troisième partie. Rituels

Affrontements de guerre froide dans un Ouest « tranquille »

Jacqueline Sainclivier

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans un contexte géopolitique, dominé par la droite et la gauche non communiste, a priori l’Ouest de la France pourrait sembler plus à l’abri des vifs affrontements dus à la guerre froide. Les manifestations n’y sont sans doute pas plus originales que dans le reste du pays, mais elles connaissent quelques paroxysmes liés aux événements nationaux et à quelques spécificités locales, signe peut-être d’une remise en cause de la « nationalisation » des manifestations1. Ces affrontements se manifestent par le discours, le dit et le non dit, par les attitudes lors de cérémonies de commémorations voire plus exceptionnellement par la violence comme en 1956.

Après la Libération, lors des élections de 1945 et 1946, le MRP (Mouvement républicain populaire) domine l’Ouest à l’exception des Côtes-du-Nord ou encore de la Sarthe ; cette domination s’exerce avec une concurrence sur sa droite dans de nombreux départements. Là où il n’avait pas de concurrence sur sa droite en 1945 et 1946 comme en Ille...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540