Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Les premiers temps de Rome

 | 
Bernard Mineo
, 
Thierry Piel

Deuxième partie. Rome sous le regard des Grecs

Timée de Tauromenium et la « découverte de Rome » par l’historiographie grecque des ive et iiie siècles

Michel Humm

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Dans le prologue de ses Antiquités romaines, Denys d’Halicarnasse déplore qu’il n’existerait aucune histoire en langue grecque à évoquer de manière détaillée les premiers temps de Rome (AR, I, 5, 4), avant d’énumérer, brièvement, les plus anciens récits historiographiques – écrits en grec – sur la période archaïque de l’histoire romaine, qu’il connaisse1. Le témoignage historiographique de Denys suggère donc, au contraire de son affirmation initiale, qu’un certain nombre d’auteurs grecs d’époque hellénistique s’étaient bien intéressés à l’histoire des premiers temps de Rome, parmi lesquels Hiéronymos de Cardie et Timée de Tauromenion, et naturellement aussi Polybe, mais ils ne l’auraient fait que de manière superficielle2. En fait, le premier grand événement historique par lequel Rome a fait son entrée dans l’historiographie grecque, mais aussi de manière plus générale dans le monde intellectuel grec, fut la prise de la Ville par des troupes celtes au début du IVe siècle (390 varr. ...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540