Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La première Compagnie des Indes

 | 
Marie Menard-Jacob

Troisième Partie. Le poids des conjonctures

Le poids des conjonctures

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’état de paix n’est avantageux que s’il est durable. Et il ne l’est pas au XVIIe siècle. Les périodes pacifiques, qui installent une concurrence commerciale plutôt qu’une adversité militaire, sont trop courtes pour être favorables à la France. La paix reste toujours fragile et peu fiable et ne garantit pas nécessairement la sérénité dans les comptoirs ni dans les traversées. Ainsi, pour les Français des Indes, la guerre reste un état permanent, déclaré ou endémique. Toujours entre deux belligérances, la première Compagnie des Indes est traversée par une multitude d’affrontements indiens intestins et par trois conflits européens : la guerre de Hollande entre 1672 et 1678, la guerre de la Ligue d’Augsbourg entre 1689 et 1697 et la guerre de Succession d’Espagne à partir de 1701. Ainsi, la péninsule indienne est à la fois un espace d’affrontement entre les forces locales sur terre, et entre les navires européens, arabes et mores (surtout à la fin du XVIIe siècle) sur mer. Dans la plup...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540