Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La première Compagnie des Indes

 | 
Marie Menard-Jacob

Deuxième partie. L'expérience de l'Inde

Chapitre III. Comprendre et maîtriser l’espace

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les agents de la Compagnie sont inégalement dispersés entre la France et l’Inde. En France, la vingtaine de directeurs généraux est installée dans le Bureau, rue Saint-Martin qui, depuis 1647, porte le nom d’« Hôtel des Indes orientales pour s’embarquer1 ». C’est dans cette demeure, située sur l’une des principales artères de la ville que les directeurs généraux délibèrent. Ailleurs en France, jusqu’en 1685, les Chambres Particulières de Lyon, Bordeaux, Rouen, Le Havre et Nantes, accueillent les directeurs députés aux affaires de province, tandis que sur la lande du Féandik, la Compagnie prend possession, à partir de 1666, du terrain qui devient ensuite Lorient. Le reste (et la majorité) des agents est en Inde, dans des loges de plus ou moins grande envergure, abrités par de petits bâtiments en terre étrangère, souvent précaires et dont la légitimité peut à tout moment être contestée. Ainsi, l’investissement spatial de la Compagnie est hétérogène, marqué par une génération d’entrepr...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540