Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les empires

 | 
Frédéric Hurlet

Le royaume séleucide : un empire impossible ?

Laurent Capdetrey

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Jusqu’à la conquête d’Alexandre, les Grecs avaient connu des formes d’organisation politique très différentes (royaumes, cités, ethnè), mais jamais un pouvoir grec n’avait dominé un territoire aussi vaste et aussi divers que celui qui fut conquis entre 334 et 3231. Par sa rapidité, la conquête posait au pouvoir macédonien, et de la façon la plus aiguë qui soit, la question du contrôle d’un territoire impérial et celle de la nature d’un pouvoir royal qui avait désormais à contrôler des pays nombreux et riches d’une histoire propre. En montrant qu’Alexandre pouvait être considéré comme le dernier des Achéménides, Pierre Briant a justement insisté sur le fait que le Conquérant avait su s’emparer du territoire impérial achéménide précisément parce qu’il s’était fait l’héritier de Darius III et de la pratique achéménide du pouvoir impérial2. En d’autres termes si, pour les Grecs, la conquête ouvrait sur un monde nouveau, celui-ci ne fut tenu que par le maintien au moins partiel de struct...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540