Version classiqueVersion mobile

Lyon dans la Seconde Guerre mondiale

 | 
Laurent Douzou
, 
Isabelle Von Bueltzingsloewen
, 
Hervé Joly
, 
et al.

Deuxième partie. Économie, travail, formation

Les formations professionnelles en temps de guerre : l’exemple lyonnais (1939-1944)

Marianne Thivend

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire de la formation professionnelle durant les années de guerre 1939-1944 est surtout connue à partir d’une approche par le haut, qui met en avant l’enjeu central que représente désormais la formation ouvrière : former les jeunes de 14 à 18 ans doit non seulement répondre aux impératifs de l’économie de guerre mais également, avec Vichy, permettre son encadrement moral et idéologique1. La voie choisie pour y parvenir est de scolariser les apprentissages, ce qui, avec les autres mesures prises pour faire face aux urgences économiques et sociales, entraîne une intervention croissante de l’État2. Au manque de cohérence et d’efficacité des mesures prises par le secrétariat à la Jeunesse contraste la forte détermination de la direction de l’Enseignement technique (DET) à faire de l’État un acteur central dans la régulation des relations formation-emploi. Toutefois, on connaît mal les déclinaisons locales de ces politiques. Les études de terrain sur les formations techniques et pro...

Auteur

Maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’université de Lyon (Lumière Lyon 2) et membre du LARHRA. Elle est spécialiste d’histoire de l’enseignement, en particulier de l’école primaire et de ses prolongements techniques et professionnels, pour les filles et les garçons, aux XIXe et XXe siècles. Elle s’intéresse tout particulièrement à la dimension genrée de la construction du système éducatif. A récemment publié : « Les formations commerciales de filles et de garçons aux XIXe et XXe siècles », numéro spécial de l’Histoire de l’éducation (sous sa codirection avec Gérard Bodé), 2012.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search