Version classiqueVersion mobile

L'espace du diocèse

 | 
Florian Mazel

Troisième partie : Vers une gestion territoriale du diocèse (xie-xiiie siècle)

Le diocèse d’Arezzo, vers 1000-vers 1220

Le gouvernement d’un vaste évêché toscan

Jean-Pierre Delumeau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au Moyen-Âge, le diocèse d’Arezzo se signale par son étendue : le plus vaste de Toscane, il en couvre tout l’angle oriental, sur quelque 90 km du nord au sud, des hauteurs de Camaldoli jusqu’à Montalcino dans la partie méridionale du contado de Sienne, sur des pays bien différents. Cette ampleur ne serait pas en elle-même un problème historique majeur, mais la question des limites diocésaines a effectivement compté dans l’histoire de l’évêché d’Arezzo, qui a fini par subir des amputations. En outre, certains documents concernant les pievi disputées entre Arezzo et Sienne nous éclairent sur le fonctionnement diocésain lui-même, ce qui est plus directement notre propos1.

Le diocèse « originel » d’Arezzo, c’est-à-dire le diocèse du viiie au début du xive siècle, avant les créations de nouveaux évêchés au Moyen-Âge tardif, était le plus étendu de Toscane et comptait plus de soixante-dix pievi2. Mais ceux de Lucques ou de Florence possédaient des superficies presque comparables et s’étend...

Auteur

Université de Rennes 2 Haute-Bretagne
LAMOP, UMR 8589, Université de Paris 1 – CNRS

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search