Version classiqueVersion mobile

Espaces en transactions

 | 
Raymonde Séchet
, 
Isabelle Garat
, 
Djemila Zeneidi

Quatrième partie. Visibilité ou invisibilité sociale et marquage spatial

Des habitants si (peu) présents : temps étudiants et temps urbains

Catherine Guy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Note portant sur l’auteur1

Dans les années quatre-vingt-dix, parallèlement à la réalisation du plan Université 2000, de nombreuses recherches ont mis en évidence les implications de la présence des étudiants dans l’espace urbain : demande renouvelée de centralité, effets sur le parc de petits logements, conséquences sur les transports collectifs et individuels, fréquentation culturelle, spécialisation des commerces, etc. Ces travaux laissent deviner, sans toutefois le formuler explicitement, que lorsque les effectifs étudiants sont proportionnellement significatifs à l’échelle d’une ville2, ils y impriment un rythme temporel spécifique, dont rentrée universitaire et périodes d’examens marquent les points d’orgue, quand leur empreinte se dessine encore, en creux, pendant les vacances de l’été, révélant ainsi une véritable concordance entre temps étudiants et temps urbains.

Appréhender dans une même perspective les temps et les espaces vécus, voilà une démarche qui renouvelle les approc...

Auteur

Maîtresse de conférences en Aménagement de l’espace, UMR CNRS 6590 ESO, Université Rennes 2

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search