Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Sciences, techniques et religions

Monde catholique, sciences et savoirs

Antonella Romano

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Que reste-t-il du grand partage entre monde protestant et monde catholique dans leur rapport à la science et aux savoirs de l’âge moderne ?

Dans les chapitres qui précèdent, on trouve de nombreux exemples de la présence d’acteurs ou d’institutions de la catholicité qui ont contribué à la fabrique de l’Europe des sciences et des techniques entre XVe et XVIIIe siècles. En en faisant une rapide synthèse, on pourra mieux indiquer de quelle manière le grand récit de la modernité européenne porté par le protestantisme doit être analysé avec précaution, mais aussi et autant reconsidéré dans le cadre des débats historiographiques qui l’ont transcrit.

Sur ce dernier point, faisons un bref rappel : ancré dans le débat sur la formation du capitalisme contemporain issu de la révolution industrielle, ce grand récit ne répond plus nécessairement aujourd’hui aux questions que soulève ce débat, certes toujours vif, mais profondément affecté par la critique de ses effets (Hobsbawm, 2006 ; Jarrige, 200...

Auteur

Historienne du monde moderne, elle travaille sur la production des sciences et des savoirs dans le cadre de la catholicité en prise avec l’élargissement des horizons du monde et la multiplication des interactions qui accompagne ce processus. Elle concentre son attention sur les ordres religieux et leur place au sein de ces dynamiques au long cours. Rome et les empires ibériques des XVIe et XVIIe siècles se trouvent au coeur de ses travaux et de son dernier livre, Impressions de Chine. L’Europe et l’englobement du monde (XVIe-XVIIe siècle) (2016). Directrice d’études à l’EHESS, Antonella Roman est actuellement directrice du centre Alexandre Koyré, d’histoire des sciences et des techniques (CNRS-EHESS-MNHN).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540