Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Patronage et institutionnalisation des savoirs

Expertise

Christelle Rabier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La catégorie d’expertise a constitué un outil pour saisir historiquement les rapports entre savoir et autorité, entre connaissance et action. L’expertise renvoie au savoir-faire, à la compétence dérivée de l’expérience, aux procédures requises par des administrations, judiciaires notamment (procédure qu’on désigne sous le nom de rapport d’expert), à la valeur du jugement technique d’un spécialiste. Pour les études des sciences et l’histoire de l’art, les situations d’expertise se révèlent des espaces propices à l’analyse des rapports matériels et discursifs entre connaissance et exercice du pouvoir.

Les expertises menées en justice par les médecins représentent un modèle historiographique. Ces études ont d’abord souligné la construction conjointe de l’usage judiciaire des techniques médicales et de l’autorité des professions médicales. Depuis le Moyen Âge, médecins et chirurgiens apportent régulièrement leur témoignage devant les tribunaux, à l’échelle européenne ; leur statut, cepen...

Auteur

Maîtresse de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales [http://esopp.ehess.fr/index.php?716], a développé des recherches sur l’histoire technique et économique de la médicalisation européenne à l’époque moderne. Elle a notamment édité « Fitting for Health. The Economy of medical Technologies in Early Modern Europe », numéro spécial de Technology and Culture, vol. 53, no 3 (2013).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540