Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Circulations, mobilités

Le voyage de formation en Europe, XVe-XVIIIe siècle

Gilles Bertrand

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Derrière la notion de voyage de formation se profilent des pratiques propres à diverses sphères sociales et professionnelles. Entre le XVe et le XVIIIe siècle, le voyage fut un temps d’apprentissage profitable pour des catégories modestes de la population autant que pour des individus de rang plus élevé. Certes tout voyage était formateur, même accompli dans la maturité. Mais il revêtit un sens particulier au niveau des sciences et techniques, soit comme institution indispensable au seuil d’une carrière, soit comme complément et source d’enrichissement dans le cycle des apprentissages.

De nombreux jeunes gens furent envoyés sur les routes d’Europe pour consolider des savoir-faire marchands, administratifs ou artisanaux. Le voyage servait alors à affiner les techniques propres à un futur métier, selon des habitudes héritées du Moyen Âge. Une large palette d’expériences fut encouragée par les autorités, les familles ou les corps de métiers en vue de former de jeunes commerçants, artisa...

Auteur

Professeur d’histoire moderne à l’université Grenoble Alpes et membre de l’Institut universitaire de France, spécialiste de l’histoire de l’Italie de l’époque des Lumières à Napoléon, ainsi que de l’histoire du voyage en Europe au XVIIIe siècle. Il s’intéresse aux modalités de la rencontre entre cultures et fait se croiser l’histoire des pratiques matérielles et du contrôle des mobilités avec celle des savoirs et des représentations sur le monde. Il a publié : Le Grand Tour revisité : le voyage des Français en Italie, milieu XVIIIe-début XIXe siècle, Rome, École française de Rome, 2008 ; Histoire du carnaval de Venise, XIe-XXIe siècle, Paris, Pygmalion, 2013 et en collaboration : La France et l’Italie. Histoire de deux nations sœurs, de 1660 à nos jours (avec J.-Y. Frétigné et A. Giacone, Paris, Armand Colin, 2016). Il a dirigé les ouvrages suivants : (avec P. Serna), La République en voyage, 1770-1830, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013 ; (avec J. Ehrard), édition des Voyages de Montesquieu, Paris/Lyon, Classiques Garnier, 2012 ; (avec A. Guyot), Des « passeurs » entre science, histoire et littérature. Contribution à l’étude de la construction des savoirs (1750-1840), Grenoble, ELLUG, 2011.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540