Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Circulations, mobilités

Localité et mobilité des savoirs techniques

Liliane Hilaire-Pérez und Catherine Verna

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

L’histoire des techniques, en écho à l’histoire économique, a longtemps favorisé une compréhension linéaire, diffusionniste et européanocentrée des circulations techniques, entendues comme transferts, en lien avec l’idéologie qui a sous-tendu la notion de développement. Ce modèle croisait la notion braudélienne d’économie-monde, postulant la domination d’un cœur sur un espace étendu (Braudel, 1979) et le diffusionisme en vogue chez les ethno-historiens des techniques et ethnologues au milieu du XXe siècle qui enregistraient et comparaient les techniques d’un continent à l’autre et d’une culture à l’autre, recherchant les croisements et les origines communes. Les renouvellements historiographiques ont remis en cause ces approches et permis d’ouvrir un champ de recherche dont la vitalité est indéniable (Hilaire-Pérez et Verna, 2009 ; Roberts, 2007, 2011).

La diffusion technique est apparue comme irréductible à tout principe d’universalité. Philippe Braunstein réfutait clairement « une ...

Autoren

Professeur d’histoire moderne à l’université Paris Diderot et directrice d’études à l’EHESS. Elle est spécialiste de l’histoire de la culture technique et des échanges dans l’Europe moderne. Après L’expérience de la mer. Les Européens et les espaces maritimes au XVIIIe siècle (Seli Arslan, 1997), elle a publié L’invention technique au siècle des Lumières (Albin Michel, 2000) puis La pièce et le geste. Artisans, marchands et savoirs techniques à Londres au XVIIIe siècle (Albin Michel, 2013). Elle est directrice de publication de la revue Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines.
Professeur d’histoire médiévale à l’université Paris 8 où elle enseigne l’histoire économique et l’histoire des techniques. Elle a travaillé récemment sur les savoirs techniques, en collaboration avec des historiens des sciences médiévales, des chercheurs en archéométrie et, plus largement, dans le domaine des sciences dures. Elle accorde une large place à l’interdisciplinarité dans le cadre de son séminaire. Ses travaux récents portent sur l’entreprise au Moyen Âge. Sa thèse a été éditée aux Publications de la Sorbonne en 2001 Le temps des moulines. Fer, technique et société dans les Pyrénées centrales (XIIIe-XVIe siècles) ; son dernier ouvrage L’industrie au village est en cours de publication.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540