Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Circulations, mobilités

Focus document. La science à distance : les « instructions aux voyageurs »

Marie-Noëlle Bourguet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1577, le roi Philippe II d’Espagne envoie le médecin Francisco Hernández enquêter sur les plantes et herbes médicinales des Indes occidentales, sur l’usage qu’en font les habitants, sur les ressources que l’Espagne pourrait en tirer (Boumediene, 2013). Dès lors que le voyage est conçu comme un moyen de collecter des données au loin, un parcours dans un « ailleurs » qui prend sens dans le cadre d’une entreprise lancée par un « ici », situé en Europe, le voyageur est un exécutant, par définition « périphérique », et soumis au « principe d’hétéronomie » selon lequel le terrain lointain doit être sous le contrôle du centre (Stagl, 1995).

Dès les premiers temps de l’expansion européenne, la relation entre les pouvoirs et institutions commanditaires des voyages, au centre, et les acteurs envoyés au loin s’est construite sur une stricte division du travail. En témoigne la tradition des « instructions aux voyageurs » qui, entre XVIe siècle (Bacon, « Of Travel », 1597) et XIXe siècle, cons...

Auteur

Professeur émérite d’histoire moderne, université Paris Diderot, est associée au laboratoire ICT, membre correspondant du centre A. Koyré. Ses travaux portent sur l’histoire sociale et culturelle des sciences et des savoirs ; histoire des voyages scientifiques (XVIe-XIXe siècle). Elle a notamment publié Déchiffrer la France. La statistique départementale à l’époque napoléonienne (Paris, EAC, 1988) ; « Voyages, mesures et instruments : une nouvelle expérience du monde au siècle des Lumières », avec C. Licoppe, Annales. Histoire, sciences sociales 52, 5 (1997), 1115-1151 ; « A Portable World. The Notebooks of European Travellers (18th-19th Centuries) », Intellectual History Review, 20-3, 2010, 377-400 ; « Les mondes naturalistes : Europe (1530-1802) », avec P.-Y. Lacour, in Stéphane Van Damme (dir.), Histoire des sciences et des savoirs, t. 1 : De la Renaissance aux Lumières (Paris, Le Seuil, 2015, p. 254-281) ; Le monde dans un carnet : Alexander von Humboldt en Italie, 1805 (éditions du Félin, à paraître fin 2016).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540