Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Gestes

Dissection : savoir du corps, savoir sur le corps

Christelle Rabier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le corps humain est au centre d’investigations multiples depuis la Renaissance : à la fois objet d’étude et instrument de savoir, il se trouve à l’interface entre les savoirs et les pouvoirs à l’époque moderne. C’est d’abord l’instrument et l’objet du « procès de civilisation » (Elias), ce lent contrôle de soi, des gestes, de l’apparence en société ; il est, pourrait-on dire, la matière des « artisans du corps » (Cavallo, 2007) qui apparaissent dans les villes européennes (Lanoë, 2008 ; Cavallo et Storey, 2013 ; Jones, 2014) [Techniques du corps*]. C’est aussi la matière du « biopouvoir » (Foucault), qui inscrit dans les corps la puissante coercition des gouvernements sur les sociétés ; dans ce cas, c’est également le corps social qui fait l’objet de contrôle et d’attention : depuis la peste noire qui décime les populations européennes entre 1346 et 1353, les malheurs des temps – épidémies, guerres – et les aspirations politiques étendent l’injonction de santé, de sa protection et d...

Auteur

Maîtresse de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales [http://esopp.ehess.fr/index.php?716], a développé des recherches sur l’histoire technique et économique de la médicalisation européenne à l’époque moderne. Elle a notamment édité « Fitting for Health. The Economy of medical Technologies in Early Modern Europe », numéro spécial de Technology and Culture, vol. 53, no 3 (2013).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540