Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Expérience(s) : découvrir, inventer, expérimenter, convaincre

Focus thématique. La reconstitution des sciences et des techniques

Koen Vermeir et Marie Thébaud-Sorger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La reconstitution d’objets et d’expériences passées constitue une approche méthodologique expérimentale pour de nombreuses disciplines. Les raisons d’y recourir pour les chercheurs renvoient souvent aux limites de leur corpus de sources : supports écrits, objets, fragments, échantillons ou vestiges bâtis. Répondant à l’inéluctable aporie qui persiste dans les archives et collections, cette méthodologie vise à pallier ces manques. L’approche expérimentale a été engagée également pour vérifier la véracité et la précision des sources écrites. Les reconstitutions sont importantes de longue date dans le contexte de la conservation du patrimoine technique et scientifique avec les répliques et fac-similés. Finalement, ces approches sont aussi utiles à des fins heuristiques et pédagogiques, pour la médiation auprès du grand public et pour tenter de recréer des expériences vécues du passé. Loin de résoudre tous les problèmes historiographiques, elles ont néanmoins permis de renouveler les ap...

Auteurs

Chargé de recherche au CNRS (laboratoire SPHERE UMR 7219). Ses recherches portent sur l’histoire des techniques et des sciences à l’âge classique et au siècle des Lumières. Il s’intéresse notamment à l’histoire des croisements entre techniques et religions. Il a publié récemment, avec Liliane Hilaire-Perez, Valérie Nègre et Delphine Spicq, Le livre technique à l’échelle du monde (CNRS éditions) ; avec Sophie A. de Beaune et Liliane Hilaire-Pérez, L’analogie dans les techniques (CNRS éditions) ; avec Jonathan Regier, Boundaries, Extents and Circulations. Space and Spatiality in Early Modern Natural Philosophy (Springer) et Electricity and Imagination (numéro spécial de la revue Centaurus).
Chargée de recherche au CNRS au sein du centre Alexandre Koyré (CNRS, EHESS, MNHN) UMR 8560. Co-rédactrice en chef de la revue Artefact. Techniques et sciences humaines, elle anime plusieurs séminaires et enseigne à l’EHESS. Ses travaux portent sur l’histoire de la réception des techniques et l’activité inventive dans les villes européennes à la période des Lumières, sur les mutations du système de santé et d’assistance liées à l’industrialisation, ainsi que sur l’émergence de « l’air » comme territoire d’appropriations techniques, sociales, symboliques et politiques. Elle a publié les ouvrages suivants : L’aérostation au temps des Lumières, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009 (prix Louis Casteix 2010 de l’Académie française), Une Histoire des ballons. Invention, culture matérielle et imaginaire, Paris, éditions du Patrimoine, 2010, et L’Emprise du vol. De l’invention à la massification : Histoire d’une culture moderne (co-dir. N. Roseau), Genève, MētisPresses, 2013.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540