Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'Europe des sciences et des techniques

 | 
Liliane Hilaire-Pérez
, 
Fabien Simon
, 
Marie Thébaud-Sorger

Introduction : repères historiographiques

Liliane Hilaire-Pérez, Fabien Simon et Marie Thébaud-Sorger

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un dialogue des savoirs : telle est l’ambition de cet ouvrage qui vise à faire échanger histoire des sciences et histoire des techniques. Deux historiographies qui, pour être complémentaires, n’ont pas pour autant été toujours associées. Les techniques ont été, en effet, longtemps perçues comme des « sciences appliquées » et leur absence de reconnaissance comme savoir spécifique s’est reflétée dans une existence institutionnelle fragile de l’histoire des techniques. Les deux champs se sont structurés sans chercher les synergies. Loin de prolonger ce clivage, le but de ce livre est d’une part, d’historiciser cette rupture, de décrypter comment, à quels moments, dans quels contextes sociaux, les techniques ont pu être envisagées comme subordonnées aux sciences. Pour quelles raisons, par exemple, les techniciens sont-ils « invisibles » aux yeux des savants dans l’Angleterre du XVIIe siècle (Shapin, 1989) ? Il s’agit d’autre part, de prendre la mesure des renouvellements historiographiq...

Auteurs

Professeur d’histoire moderne à l’université Paris Diderot et directrice d’études à l’EHESS. Elle est spécialiste de l’histoire de la culture technique et des échanges dans l’Europe moderne. Après L’expérience de la mer. Les Européens et les espaces maritimes au XVIIIe siècle (Seli Arslan, 1997), elle a publié L’invention technique au siècle des Lumières (Albin Michel, 2000) puis La pièce et le geste. Artisans, marchands et savoirs techniques à Londres au XVIIIe siècle (Albin Michel, 2013). Elle est directrice de publication de la revue Artefact. Techniques, histoire et sciences humaines.
Maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris Diderot et membre du laboratoire ICT (EA 337). Il est spécialiste d’histoire des savoirs au cours de la première modernité, notamment de la part prise par les langues dans leur élaboration et leurs circulations (savoirs linguistiques, traductions…). Ses recherches ont porté, en particulier, sur la manière dont la quête d’une langue universelle au XVIe-XVIIe siècle avait été le lieu de la mise en branle d’une province de la République des lettres, reliant les réseaux scientifiques de la Royal Society et ceux de l’ordre jésuite (voir entre autres : « Language as “universal truchman” : translating the Republic of Letters in the 17th Century », in Niall Hodson, Sietske Fransen et Karl Enenkel (dir.), Translation and the Circulation of Knowledge in Early Modern Science, Brill, Intersections Series, à paraître).
Chargée de recherche au CNRS au sein du centre Alexandre Koyré (CNRS, EHESS, MNHN) UMR 8560. Co-rédactrice en chef de la revue Artefact. Techniques et sciences humaines, elle anime plusieurs séminaires et enseigne à l’EHESS. Ses travaux portent sur l’histoire de la réception des techniques et l’activité inventive dans les villes européennes à la période des Lumières, sur les mutations du système de santé et d’assistance liées à l’industrialisation, ainsi que sur l’émergence de « l’air » comme territoire d’appropriations techniques, sociales, symboliques et politiques. Elle a publié les ouvrages suivants : L’aérostation au temps des Lumières, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2009 (prix Louis Casteix 2010 de l’Académie française), Une Histoire des ballons. Invention, culture matérielle et imaginaire, Paris, éditions du Patrimoine, 2010, et L’Emprise du vol. De l’invention à la massification : Histoire d’une culture moderne (co-dir. N. Roseau), Genève, MētisPresses, 2013.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540