Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'État et les religions en France

 | 
Philippe Portier

Troisième partie. Le modèle partenarial

Chapitre VIII. Un programme recognitif

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Ce programme de la reconnaissance définit un univers de sens et de pratiques dont le propre est de vouloir apporter aux appartenances religieuses le soutien, à la fois symbolique et financier, de la puissance publique. Il s’impose dans les années 1970, après avoir été annoncé par plus d’un signe au cours des décennies précédentes.

La droite politique, dont on a maintes fois souligné le collatéralisme avec le monde catholique, a joué un rôle essentiel dans sa constitution. Sous la Quatrième République déjà. Tout en acceptant la constitutionnalisation de la laïcité (à condition certes qu’elle favorise, comme le dit le démocrate-chrétien Maurice Schumann, la « coexistence de familles de pensée différentes »), le MRP, les indépendants et les gaullistes se coalisent pour reconduire certaines mesures prises par le gouvernement de Vichy (reconnaissance plus aisée des congrégations, autorisation de financer les restaurations d’édifices cultuels privés), et s’engager bientôt dans le subventio...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540