Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'État et les religions en France

 | 
Philippe Portier

Première partie. L'alliance juridictionnaliste

L’alliance juridictionnaliste

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Révolution de 1789 introduit donc une rupture radicale dans l’organisation du monde social : elle installe la France dans le temps de la « démocratie ». L’Ancien Régime s’édifiait sur l’assise d’un éthos communautaire. Les sujets se trouvaient inscrits dans un ordre de structures étagées, qui les dépassait de toutes parts. Ils n’étaient nullement les créateurs de leur propre univers. Tout était déjà là, établi providentiellement, avant qu’ils n’apparaissent au monde. Cette communauté de communautés trouvait son point d’ancrage, en haut, dans la personne du roi, auquel son institution divine permettait d’« incarner » la nation. La société révolutionnée se constitue, quant à elle, sur le fondement d’une pensée individualiste. Elle détruit les communautés préexistantes, en rappelant aux êtres qu’ils sont, suivant la formule du Coriolan de Shakespeare, les « auteurs de leurs propres jours ». Rien là ne précède la volonté du sujet, qui ne se relie aux autres que par la médiation fragi...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540