Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L'État et les religions en France

 | 
Philippe Portier

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La question laïque s’était retirée, depuis la fin de la Troisième République, de l’espace de nos délibérations collectives. Les fractures désormais se fixaient sur d’autres objets, économiques, institutionnels, internationaux1. Elle ressurgissait parfois bien sûr. C’était cependant, comme en 1959 au moment de la discussion de la loi Debré sur les rapports entre l’État et les établissements d’enseignement privés ou en 1984 lors du débat autour du projet de loi Savary relatif à la constitution du « grand service public unifié et laïque de l’Éducation nationale », à travers le prisme exclusif de l’École. Là demeurait la trace de la « guerre des deux France », opposées, depuis la Révolution française, par une compréhension différente de la relation entre le pouvoir politique et l’autorité spirituelle. Ce n’était qu’une rémanence. D’évidence, la passion de la religion, dont Tocqueville rappelait volontiers qu’elle était dans ce pays « la première à s’allumer et la dernière à s’éteindre2 ...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540