Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les partis et la République

 | 
Gilles Richard
, 
Jacqueline Sainclivier

Quatrième partie. Mutations sociales et institutionnelles

Guy Mollet, Michel Debré : question scolaire et système partisan de 1956 à 1965

Fahmi Ayadi

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque l’on s’intéresse à la question scolaire de 1956 à 1967, deux événements dominent la période : le premier est l’épisode final des négociations entre Guy Mollet et le Vatican, le second est le retour de de Gaulle au pouvoir et le règlement de la dualité public/privé avec la loi Debré.

Depuis la Libération, c’est sur le terrain politique que s’affrontaient défenseurs de l’enseignement libre et défenseurs de la laïcité. En 1956 comme en 1959, la volonté était de mettre fin à la vieille querelle qui a divisé l’opinion publique et déchiré la classe politique depuis la Libération. Guy Mollet et de Gaulle furent donc l’un après l’autre confrontés au règlement de la question scolaire. Le secrétaire général du parti socialiste opta pour une négociation d’ensemble tandis que de Gaulle préféra régler la question par un projet de loi.

Le Front républicain à la tête du gouvernement, les laïques attendaient une revanche des défaites de 1951. Le calme apparent, recherché par Guy Mollet dans l...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540