Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le continent théologique

 | 
Claude Langlois

Septième partie. Loisy avant la crise moderniste

Chapitre XXII. Loisy « théologien à ses risques et périls1 »

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le modernisme n’a jamais été mon terrain de recherche direct et pourtant j’ai été amené, de diverses manières, à m’y intéresser. Vivant à partir de la rentrée 1968 en région parisienne, je suivais alors les séminaires d’Émile Poulat et lisais avec attention ses comptes rendus dans les Archives de sociologie des religions, toujours éclairants sur le modernisme, sujet de nouveau présent dans l’historiographie après 1960. Plus tard, avec Étienne Fouilloux, j’ai incité Pierre Colin à écrire son grand-livre, L’audace et le soupçon2, dont j’ai été le premier lecteur, attentif et ébloui. Comme président de la Section des sciences religieuses de l’EPHE, j’ai tenu à ce qu’un colloque important soit consacré au centenaire de Loisy ; j’en avais confié la direction scientifique à François Laplanche et c’est ce colloque de 20033 qui a été le point de départ de la publication de La crise de la foi dans le temps présent4, puisque trois de ses participants décidèrent de mener à bien la publication ...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540