Version classiqueVersion mobile

Le collège unique

 | 
Patricia Legris
, 
Laurent Gutierrez

Chapitre V. Les associations de spécialistes et la réforme Haby : mobilisations et positionnements

Renaud d’Enfert et Patricia Legris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour les enseignants du second degré, qu’ils soient certifiés ou agrégés, les syndicats constituent des groupes de pression capables de représenter les intérêts de leur profession. En ce qui concerne la défense de positions corporatistes propres à chaque discipline, les associations d’enseignants dites de « spécialistes » se présentent comme les plus légitimes et compétentes. Majoritairement créés au début du XXe siècle, ces groupes d’intérêt, soucieux de défendre la place de chaque discipline au sein du second degré ainsi que les attributs de leurs enseignants spécialisés, constituent des interlocuteurs privilégiés du ministère lorsqu’il est question de réformer les disciplines scolaires notamment1. En cela, elles peuvent représenter des forces de pression importantes, comme en témoigne leur forte mobilisation lors de la réforme de l’enseignement portée par le ministre de l’Éducation René Haby à partir de 1974. Cette mobilisation des associations de spécialistes fut d’ailleurs rema...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search