Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les politiques de la Terreur

 | 
Michel Biard

Quatrième partie. Vie culturelle et religieuse

Révolution et Terreur : une exception française ?1

Claude Mazauric

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Pour ceux et celles dont elle est la figure abominable de l’illusion meurtrière, associée à la régression et au malheur terminal, la Révolution de France (pour reprendre l’expression de Burke), se réduit en fin de compte à n’être que la Terreur (avec une majuscule). Selon les contempteurs de la Révolution française, même si on limitait l’étendue chronologique du temps de la « Terreur » à la période de moins d’une année et demie où les historiens en situent le moment véritable et qui en serait le point majeur d’incandescence, l’épisode de la Terreur serait tellement significatif de l’essence même du phénomène révolutionnaire que tout le processus qui le précède, devrait être apprécié comme y conduisant inévitablement. Cette révolution, il est vrai, a radicalement marqué l’histoire politique, culturelle et sociale de la France puis nourri sa mémoire nationale depuis plus de deux siècles ; et il est également vrai, d’autre part, que la Révolution porte sur elle la macule indélébile de ...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540