Version classiqueVersion mobile

Les politiques de la Terreur

 | 
Michel Biard

Troisième partie. Institutions et politiques économiques, politiques sociales

Secours publics et bienfaisance nationale dans les campagnes franc-comtoises

Danièle Pingué

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on s’accorde à souligner le caractère novateur des grandes lois sociales de l’an II, leur mise en œuvre reste mal connue, surtout dans le domaine de l’assistance1. Au-delà d’un bilan matériel qui ne pouvait être que modeste, compte tenu de la brièveté de l’expérience, il est intéressant de se demander comment la politique sociale du gouvernement révolutionnaire s’articula avec les autres volets de son action, en particulier dans les campagnes qui devaient en être les grandes bénéficiaires. Pour tenter de répondre à cette question, nous avons entrepris d’examiner l’impact des lois relatives aux « secours publics » et à la « bienfaisance nationale » dans les communes rurales de Franche-Comté, à travers l’exemple de trois districts alors beaucoup plus ruraux que la moyenne nationale et assez représentatifs de la diversité de la région : Vesoul en Haute-Saône, Quingey et Pontarlier dans le Doubs2.

Loin d’avoir été totalement réfractaire à la Révolution, comme le laissait entendre l’...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search