Version classiqueVersion mobile

La Bretagne en portrait(s) de groupe

 | 
Christian Bougeard
, 
Francois Prigent

Éclairage historiographique en histoire politique de la France contemporaine

Éric Anceau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Pendant longtemps, la prosopographie a été victime d’une forme de dédain des historiens et en particulier des contemporanéistes. Ils souscrivaient à ce que Lawrence Stone, lui-même pionnier en la matière, écrivait voilà près de quarante ans : « En terme de motivation psychologique, ces collectionneurs obsessionnels d’informations biographiques [que sont les prosopographes] appartiennent, d’une certaine façon, à la même catégorie que les lépidoptérophiles, les philatélistes et les nicophiles1. » Leur approche était considérée par beaucoup comme « une sorte de rejeton chétif issu des noces déjà lointaines de la sociologie et de l’histoire [qui] n’aurait ni la rigueur de la première, ni la vie de la seconde2 ». En 1974, Jacques Le Goff, Pierre Nora et leurs collaborateurs ne croyaient pas utile d’y consacrer un chapitre ni même un paragraphe dans aucun des trois volumes de leur Faire de l’histoire3, pas plus d’ailleurs que René Rémond et ses disciples dans la décennie suiva...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search