Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les bains d'al-Andalus

 | 
Caroline Fournier

Première partie. Recherche sur la formation du bain en al-Andalus

Recherche sur la formation du bain en al-Andalus

Texte intégral

  • 1 Alba Calzado, 2007 : 165.
  • 2 Gutiérrez Lloret, 1996b : 317.

1La question de la formation du bain en al-Andalus nécessite, dansa un premier temps, de s’interroger sur l’héritage des structures balnéaires antiques et wisigothiques. Il convient donc d’observer la « transition » entre l’Antiquité tardive et le début de l’époque islamique. La « transition » est au sens large l’étude des changements culturels et plus particulièrement des problèmes de « continuités » et de « discontinuités » ou de « ruptures » qui interviennent dans ce lent processus. Au concept de « ruptures » et de « continuités », on préférera d’ailleurs la proposition de M. Alba Calzado qui voit des éléments de « continuités » mais surtout des éléments de « nouveautés1 » qui au fur et à mesure transforment la société et les modes de vie. Dans le monde ibérique, la « transition » est longue puisqu’elle s’étend de la fin de l’Antiquité tardive au début de la conquête arabo-musulmane. Pour S. Gutiérrez Lloret, elle est comprise entre le Ve et le Xe siècle au moment où finalement la société est islamisée2. Comparée à ses voisines européennes, la péninsule Ibérique a connu des conditions historiques particulières durant le haut Moyen Âge. Il n’y a donc pas une seule transition mais deux moments distincts : le premier se situe entre l’Antiquité et le Moyen Âge, le second entre l’époque wisigothique et la période islamique.

  • 3 Gutiérrez Lloret, 1996a.
  • 4 Olmo Enciso, 1987 ; Olmo Enciso, 1991 ; Olmo Enciso, 1998 ; Olmo Enciso, 2000 ; Olmo Enciso, 2008.
  • 5 Salvatierra Cuenca, 1998a ; Salvatierra Cuenca, 1998b ; Salvatierra Cuenca et al., 1994 ; Salvatie (...)
  • 6 Trois actes de colloque ont été publiés par le CSIC : Caballero Zoreda et Mateos Cruz (éd.), 2000  (...)
  • 7 On notera à ce sujet l’étude pionnière sur le devenir des bains entre Antiquité tardive et la cons (...)

2Cette question de la « transition » a été l’objet d’étude de plusieurs chercheurs ces dernières années. Grâce à l’archéologie, on peut désormais porter un autre regard sur ce phénomène. Face à la pauvreté des sources écrites, les données archéologiques permettent, en effet, de renouveler les connaissances à propos du haut Moyen Âge. S. Gutiérrez Lloret a, par exemple, mené des travaux remarquables sur la cora de Tudmīr3, L. Caballero Zoreda sur l’architecture du haut Moyen Âge et L. Olmo Enciso sur le devenir de la ville de Recópolis dans la région de Tolède4. L’équipe des archéologues de Jaén dirigée par V. Salvatierra Cuenca5 s’est centrée tout comme celle de Mérida avec M. Alba Calzado sur l’évolution de ces villes entre l’Antiquité et la période islamique. Plusieurs colloques sur les Wisigoths et les Omeyyades ont d’ailleurs été organisés à l’Instituto de Arqueología de Mérida6. Cependant, ces investigations récentes restent avant tout régionales. La synthèse resterait donc à faire sur la « transition » entre l’Antiquité et le Moyen Âge sur l’ensemble du territoire ibérique. Mais l’ampleur de la tâche est immense. Il est à noter par ailleurs qu’aucune de ces recherches ne s’est intéressée au destin du bain dans cette longue période7. Pourtant, afin de comprendre la naissance du ḥammām en al-Andalus, il est nécessaire d’observer l’évolution des structures sociales et monumentales ainsi que la place de cet édifice dans les transformations qui ont lieu entre le Ve et le début du VIIIe siècle.

Notes

1 Alba Calzado, 2007 : 165.

2 Gutiérrez Lloret, 1996b : 317.

3 Gutiérrez Lloret, 1996a.

4 Olmo Enciso, 1987 ; Olmo Enciso, 1991 ; Olmo Enciso, 1998 ; Olmo Enciso, 2000 ; Olmo Enciso, 2008.

5 Salvatierra Cuenca, 1998a ; Salvatierra Cuenca, 1998b ; Salvatierra Cuenca et al., 1994 ; Salvatierra Cuenca et al., 1998.

6 Trois actes de colloque ont été publiés par le CSIC : Caballero Zoreda et Mateos Cruz (éd.), 2000 ; Caballero Zoreda, Mateos Cruz et Utrero Agudo (éd.), 2009 ; Caballero Zoreda, Mateos Cruz et Cordero Ruiz (éd.), 2012.

7 On notera à ce sujet l’étude pionnière sur le devenir des bains entre Antiquité tardive et la constitution des premières villes islamiques syriennes par H. Kennedy en 1985 (Kennedy, 1985 : 8-11).

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540