Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les politiques de la Terreur

 | 
Michel Biard

Première partie. Les rouages de la Terreur

L’armée, la guerre et les politiques de la Terreur

Alan Forrest

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Terreur est, depuis ses débuts, étroitement associée dans le discours public avec la crise militaire et sa résolution. Selon le premier article de la déclaration du 10 octobre 1793, le gouvernement devait rester « révolutionnaire jusqu’à la paix »1, aussi les Jacobins ne se lassaient-ils pas de rappeler aux Français la nécessité de la Terreur pour la défense de la patrie en danger. Autrement dit, on justifiait le recours à la Terreur par les besoins de la guerre, en expliquant que, sans des mesures exceptionnelles de salut public, y compris l’abandon de certains des droits de l’homme garantis pendant les mois précédents, la République serait condamnée à la défaite, sinon à l’anéantissement par ses ennemis (ennemis intérieurs aussi bien qu’extérieurs, les uns comme les autres engagés politiquement dans une guerre contre les principes de la Révolution française). Comme le note Mona Ozouf, cette justification contemporaine trouve de forts échos dans l’historiographie, dans la mesure...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540