Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Métiers de police

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Catherine Denys
, 
Dominique Kalifa
, 
et al.

Quatrième partie. L’art de bien s’adapter

La police ou l’art de s’adapter : adapter les ordres ou s’adapter aux menaces ?

Xavier Rousseaux

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À propos de la mafia, un anthropologue comme Anton Blok remarque que la caractéristique principale de l’association mafieuse est la capacité d’organiser des échanges ; plutôt que de criminalité organisée, il faudrait donc parler de criminalité organisante 1. Ce même principe appliqué à la police, reformulé d’après la proposition de Paolo Napoli 2, met en avant que la fonction de police est constituée par les activités policières. L’adaptation aux situations est donc une vertu constitutive de tout individu comme de tout appareil policier. La police comme activité adaptatrice… voilà ce qu’aborde plus particulièrement cette session du colloque sur le métier de policier.

Les cinq contributions de cette session portent sur divers aspects de l’adaptation policière au changement de société. Ce changement couvre une période longue : de la seconde moitié du xviiie siècle au début du xxie siècle, séquence temporelle qui mène de l’absolutisme aux démocraties avancées. L’espace examiné est hétér...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540