Versión clásicaVersión móvil

Métiers de police

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Catherine Denys
, 
Dominique Kalifa
, 
et al.

Troisième partie. Savoirs et compétences

Savoirs et savoir-faire dans la police ottomane au tournant des xixe et xxe siècles

Noémi Levy

Entradas de índice

Índice geográfico :

France

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Sujet négligé jusqu’à ces dernières années par l’historiographie, la police ottomane reste encore mal connue 1. La réorganisation des forces de l’ordre constitue pourtant l’un des aspects majeurs de la période des Tanzimat (réformes) dans l’Empire ottoman. Le point de départ de cette réorganisation est l’abolition des janissaires par le sultan Mahmud II en 1826 et un de ses résultats la création d’une police moderne, largement inspirée du modèle français. Officiellement créée en 1845 sous le nom de polis, cette institution n’apparaît dans les faits que dans le dernier tiers du xixe siècle, dans le cadre du règne autoritaire du sultan Abdülhamid II (1876-1909). Elle est alors conçue essentiellement comme un instrument dévoué à la protection des intérêts du régime autocratique hamidien. Fortement discréditée lorsqu’éclate la Révolution Jeune Turque de 1908, elle fait l’objet de toutes les attentions du nouveau pouvoir. L’objectif alors poursuivi par les Jeunes Turcs est d’approfondir ...

Autor

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search