Version classiqueVersion mobile

Métiers de police

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Catherine Denys
, 
Dominique Kalifa
, 
et al.

Troisième partie. Savoirs et compétences

Savoirs et savoir-faire dans la police ottomane au tournant des xixe et xxe siècles

Noémi Levy

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Sujet négligé jusqu’à ces dernières années par l’historiographie, la police ottomane reste encore mal connue 1. La réorganisation des forces de l’ordre constitue pourtant l’un des aspects majeurs de la période des Tanzimat (réformes) dans l’Empire ottoman. Le point de départ de cette réorganisation est l’abolition des janissaires par le sultan Mahmud II en 1826 et un de ses résultats la création d’une police moderne, largement inspirée du modèle français. Officiellement créée en 1845 sous le nom de polis, cette institution n’apparaît dans les faits que dans le dernier tiers du xixe siècle, dans le cadre du règne autoritaire du sultan Abdülhamid II (1876-1909). Elle est alors conçue essentiellement comme un instrument dévoué à la protection des intérêts du régime autocratique hamidien. Fortement discréditée lorsqu’éclate la Révolution Jeune Turque de 1908, elle fait l’objet de toutes les attentions du nouveau pouvoir. L’objectif alors poursuivi par les Jeunes Turcs est d’approfondir ...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search