Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ton père et ami dévoué

 | 
Jules Lelorrain

Annexes

Annexe n° 2 – La vie de Jules Lelorrain vue par ses collègues juges de paix (1892)

Le Moniteur des juges de paix

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Notice biographique sur nos collègues. M. Le Lorrain [sic], Juge de paix du XIIe arrondissement de Paris.

Après Piogey, voilà Le Lorrain qui nous quitte : La retraite du juge de paix du XIIe arrondissement nous sépare encore d’un collègue des plus distingués et des plus sympathiques.

Quelques vifs regrets que j’éprouve, je comprends que Le Lorrain ait ressenti le besoin de prendre du repos. Lisez, en effet, ses états de service judiciaires qui viennent de m’être communiqués :

M. Le Lorrain, après avoir exercé pendant 10 ans au barreau de Joigny (Yonne), comme avoué-avocat-plaidant, a été nommé procureur de la République à ce tribunal en mars 1848.

Successivement nommé en la même qualité en mars 1849, à Point-Audemer (Eure), et en janvier 1851, à Semur (Côte-d’Or), il a été assis comme président du Tribunal civil de cette dernière ville, le 31 mars 1852.

M. Le Lorrain a ainsi traversé comme procureur de la République les quatre années les plus difficiles, de 1848 à 1852.

Il est resté prési...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540