Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Ton père et ami dévoué

 | 
Jules Lelorrain

Lettres de Jules à Édouard Lelorrain

1867

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les trente-deux lettres que nous avons conservées pour 1867 présentent quelques caractéristiques identifiables :

  1. La politique intérieure y occupe une assez faible place, ce qui est assez naturel. Les grandes réformes qui vont vraiment créer l’empire libéral sont encore à venir. Le choix de Napoléon III en faveur des libertés ou de la liberté n’est pas encore fait et Rouher, que l’on va croiser dans ces lettres, demeure au pouvoir.
  2. En revanche, les questions extérieures montrent déjà leur importance. À plusieurs reprises, Jules Lelorrain s’inquiète de la situation internationale. Il évoque assez longuement (en octobre-novembre) les affaires italiennes, le coup de force de Garibaldi, arrêté à Mentana, s’interroge, a du mal à prendre parti entre ses scrupules de juriste et son hostilité au pouvoir temporel du pape. Plus grave lui semble la question du Luxembourg : en avril-mai, on a frôlé la guerre et à cette occasion, il manifeste son pessimisme. Le conflit franco-prussien lui paraît in...

© Presses universitaires de Rennes, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540