Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Métiers de police

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Catherine Denys
, 
Dominique Kalifa
, 
et al.

Deuxième partie. Itinéraires

Circulations coloniales : La place de l’Outre-mer dans la socialisation et les trajectoires professionnelles des policiers parisiens (1944-1962)

Emmanuel Blanchard

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

De plus en plus, les historiens de l’administration intègrent la dimension impériale de la bureaucratie française 1. Elle fut marquée à la fois par l’existence de corps spécifiques dédiés à la mise en valeur et à la régulation des territoires colonisés 2, et par les allers-retours de fonctionnaires, de tous grades et tous statuts, entre la métropole et les possessions outre-mer 3. Ce mouvement s’est accéléré dans les dernières années de la présence française en Algérie 4 et avec les rapatriements successifs de personnels suite aux différentes décolonisations 5. Ces circulations coloniales ne sont cependant réductibles ni à ce moment, ni aux seules carrières des fonctionnaires : elles peuvent intégrer d’autres dimensions liées par exemple aux caractéristiques biographiques et aux services militaires.

Ces transferts de personnel influèrent particulièrement sur la Sûreté nationale (SN). En 1956, elle fusionna avec la Sûreté algérienne et dut intégrer les fonctionnaires rapatriés des pol...

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540