Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Métiers de police

 | 
Jean-Marc Berlière
, 
Catherine Denys
, 
Dominique Kalifa
, 
et al.

Deuxième partie. Itinéraires

« Leaving at His Own Request »

Les démissions volontaires d’agents de police britanniques (1900-1939)

Joanne Klein
Traduction de V. Assadas et J.-M. Berlière et D. Kalifa

Entrées d'index

Géographique :

France

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la première moitié du xxe siècle, les candidats issus de la classe ouvrière britannique avaient à surmonter une longue série d’épreuves pour intégrer les forces de police. Il leur fallait satisfaire aux critères médicaux, rédiger une lettre de motivation, et attendre un poste disponible. S’ils étaient recrutés, ils suivaient un entraînement dans une école de police et étaient soumis à une période d’essai d’un an ou plus. Dans ces conditions, seul un infime pourcentage des candidats était titularisé. Et même parmi ceux qui avaient réussi ce parcours avec succès, un nouvel écrémage avait lieu du fait de l’incapacité de certains à se plier à la discipline requise, d’autres ne pouvaient supporter les contraintes physiques de leur nouvelle fonction. Par ailleurs, une minorité significative de policiers qualifiés quittait la police avant d’atteindre l’âge de la retraite. Les raisons qui les amenaient à démissionner et à perdre de ce fait le bénéfice – supposé mirobolant – de leur pen...

Auteur

V. Assadas (Traducteur)
J.-M. Berlière et D. Kalifa (Traducteur)

© Presses universitaires de Rennes, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540