Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Pour en savoir plus sur Louis Simon

La Fontaine Saint-Martin en Révolution : un village loyaliste (1er février 1792)10

Anne Fillon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plus le temps passe et plus les brebis de Saint-Jean [de la Motte] s’égarent loin du bercail constitutionnel tandis que celles de La Fontaine, sous la houlette du maire Pasneau, de l’ancien colporteur Boitard, du fermier Hanry Soyer mais aussi du greffier Louis Simon – qui rédige les procès verbaux avec quel cœur et dans quelle prose ! – se serrent autour de l’autorité pour éviter à tout prix « les troubles ». Dès le 1er février 1792 « Le conseil municipal de La Fontaine St-Martin » dénonce les « menées sourdes » du « sieur Lelong », prêtre non assermenté, demeurant au château du Maurier.

Notons que le procès verbal est rédigé par Louis Simon. Il nous semble qu’il doit être cité presque en entier, car il constitue, au même titre qu’une page du manuscrit, un indicateur de la mentalité de notre auteur. […] Il est évident que Louis Simon, en rédigeant ce procès verbal, n’a pas écrit sous la dictée d’un autre.

« (Le curé) entretient dans l’erreur grand nombre de personnes, fomente l’arist...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540