Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Pour en savoir plus sur Louis Simon

Louis Simon le musicien à travers sa notice biographique Muséfrem4

Muséfrem

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Né en 1741, mort en 1820, donc « né sous Louis XV et mort sous la Restauration », selon la formule d’Anne Fillon, Louis Simon a écrit le récit de sa vie en 1809. Étaminier, c’est-à-dire tisserand de laine fine, il est né et mort villageois, ce qui est rarissime parmi les mémorialistes dont les écrits ont été conservés. Par la plume de Louis Simon écrivant ses mémoires, on peut entendre la voix directe d’un homme du peuple. Or il se trouve que cet homme fut aussi musicien et chanteur. Chantre d’Église, il chantait au lutrin lorsque la Révolution survint.

• [Vers 1732 environ], La Fontaine-Saint-Martin [Sarthe] : À l’âge de 11 ans, Louis François Simon, le fils du sacristain, chante « la messe tout seul au pupitre ». Son père, Pierre Simon, sacristain, est-il lui-même chantre ? Il existe un doute à ce sujet : son propre père, Michel Simon (arrière-grand-père du mémorialiste), était « fameux chantre d’église » et savait lire et écrire, mais mort trop jeune, il n’avait pu transmettre tou...

Auteur

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540