Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Troisième partie. La plume du notaire

21 - La rude condition de vieillard au début du siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La coutume la plus égalitaire de France qui avait cours dans le Maine et en Anjou n’avait pas uniquement des conséquences heureuses. La condition du vieillard, père de famille sans pouvoir, n’était guère enviable et l’exercice farouche de l’égalité n’allait pas sans âpreté et sans mesquineries. Bien que nous ayons affaire au monde des gros artisans, les détails de l’accord, discutés en présence du vieux charron ; paraissent sordides.

29 avril 1709. Traité entre Jean Trouillard l’aîné et Jean Trouillard son fils pour la pension de Trouillard l’aîné par lequel acte les meubles du père sont demeurés à son fils par estimation

Le vingt et neuf jour d’avril mil sept cent neuf avant midi devant nous Joseph Dupont… furent présents… chacun de Jean Trouillard charron, l’aîné, demeurant paroisse de La Fontaine Saint Martin d’une part, et Jean Trouillard aussi charron le jeune son fils, demeurant paroisse de Cérans d’autre part, entre lesquelles parties a été fait ce qui suit, savoir est qu’atten...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540