Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Troisième partie. La plume du notaire

19 - Esprit de famille chez des collecteurs d’impôts indélicats

Texte intégral

1Quatre hommes désignés pour collecter les impôts de l’année 1713, avaient modifié à leur profit et à celui de quelques parents les sommes à payer, ce qui avait eu pour conséquence d’augmenter les impôts des autres habitants. C’était d’autant plus grave que la somme totale de la taille pour 1713 avait été affectée d’un « réhault », c’est-à-dire d’un supplément. Ambroise Jamin et Michel Jusseaulme étaient marchands, Christophle Guérin était serrurier et Julien Trouvé laboureur. C’étaient des notables de la paroisse.

26 mars 1713. Résultat des habitants de Cérans portant accord pour les malversations commises par les collecteurs de l’année 1713

2Devant nous Joseph Dupont… ont été présents les habitants de la paroisse, Bernard Sallion procureur syndic, François Bellanger, Jean Landais, Jean Chevalier, Jean Ory, François Degoulet, Claude Bourgeois, Michel Godefroy, Charles Roland, Charles Loriot, Jean Jusseaulme, Julien Jusseaulme, Urbain Plessis et un très grand nombre d’autres faisant la plus grande et meilleure partie de la paroisse, assemblés… après le son de la cloche en la manière accoutumée pour délibérer de leurs affaires, en conséquence de la publication faite à la grande messe à la diligence de Bernard Sallion, procureur syndic et entre autres au sujet des malversations commises par chacun de Ambroise Jamin, Michel Jusseaulme, Christophle Guérin et Julien Trouvé, collecteurs des tailles et autres impositions de la paroisse pour l’année présente 1713, tant pour s’être rabaissé de leur cote que leurs parents, nonobstant le réhault sur les tailles de la paroisse.

  • 119 * La Huonnière et la Braudière sont deux lieux-dits de la paroisse de Cérans, le notaire les juxta (...)
  • 120 12 livres = 240 sols. * S’il ne s’agit pas d’un lapsus du notaire (confusion entre livres et sols) (...)
  • 121 Le général des habitants : l’ensemble des habitants de la paroisse. * C’est la formulation usuelle (...)
  • 122 * Composer : s’accommoder, s’accorder sur quelque différent, en traiter à l’amiable (Dictionnaire (...)
  • 123 19 livres 4 sols : 384 sols.
  • 124 * Comme Allonnes, Pontlieue était une paroisse éloignée, située immédiatement au sud du Mans, mais (...)

3Lesquels après délibération entre eux ont d’un commun avis donné pouvoir à Jean Piveron, fermier de la cour de Foulletourte de poursuivre l’opposition qu’il a formée aux malversations jusques à sentence définitive, déclarant les habitants qu’ils désapprouvent la conduite des collecteurs. C’est pourquoi ils entendent qu’ils soient poursuivis suivant la rigueur des ordonnances. Lesquels Jamin, Jusseaulme, Guérin et Trouvé intervenant à ces présentes… pour éviter un plus long procès et contestation, ont déclaré qu’ils sont prêts et offrant de rapporter les sommes dont ils se sont rabaissés et leurs parents, savoir Jamin 40 sols dont il s’est rabaissé, 30 sols dont il a rabaissé Jean Jamin Huonnière, 20 sols dont il a rabaissé Pierre [illisible], 15 sols dont il a rabaissé Jean Jamin Braudière119, 10 sols dont il a rabaissé Renée Mauboussin, tous ses parents ; Jusseaulme 50 sols dont il s’est rabaissé, 10 sols dont il a rabaissé Julien Jusseaulme son père et 10 sols dont il a rabaissé Jean Jusseaulme son frère ; Guérin 12 livres120 dont il s’est rabaissé, Trouvé 60 sols dont il s’est rabaissé et 15 sols dont il a rabaissé Mathurin Trouvé son frère ; lesquelles sommes ils se sont soumis et obligés solidairement… de payer et rapporter au général des habitants121, entre les mains de Sallion procureur syndic… Et à l’égard des frais faits par Piveron jusques à ce jour, en a été composé122 à la somme de 19 livres 4 sols123 que lesdits Jamin, Jusseaulme, Guérin et Trouvé ont présentement payée, quart à quart, à Piveron qui l’a prise et reçue et dont il s’est contenté et a acquitté les collecteurs, et au moyen des présentes, ladite instance d’opposition demeure éteinte et assoupie, et la contestation terminée… Passé audit lieu, présents Julien Ménager marchand demeurant au bourg d’Oizé et Michel Guérin aussi marchand demeurant paroisse de Pontlieue lès Le Mans124… Lesdits habitants ont dit ne savoir signer fors les soussignés.

4[La minute est signée Sallion, Jamin, Michèle Jusseaulme, Michel Guérin, Claude Bourgeois, Jean Ory, Degoulet, Godefroy, Roland, Mersanne, Loriot, Piveron, Ménager, Jusseaulme, Plessis].

Notes

119 * La Huonnière et la Braudière sont deux lieux-dits de la paroisse de Cérans, le notaire les juxtapose aux patronymes pour distinguer les deux Jean Jamin l’un de l’autre.

120 12 livres = 240 sols. * S’il ne s’agit pas d’un lapsus du notaire (confusion entre livres et sols) la tricherie du serrurier Guérin est sans commune mesure avec celles des trois autres accusés.

121 Le général des habitants : l’ensemble des habitants de la paroisse. * C’est la formulation usuelle pour désigner la communauté d’habitants.

122 * Composer : s’accommoder, s’accorder sur quelque différent, en traiter à l’amiable (Dictionnaire de l’Académie françoise). Il y a donc négociation, non pas sur les malversations fiscales supposées, mais sur la prise en charge des frais de justice déjà engagés par le représentant de la paroisse.

123 19 livres 4 sols : 384 sols.

124 * Comme Allonnes, Pontlieue était une paroisse éloignée, située immédiatement au sud du Mans, mais être présent à Cérans est moins étonnant pour un marchand que pour un bordager, le commerce obligeant à la mobilité. En 1713, date du présent acte, Pontlieue comptait 167 feux, soit environ 600 habitants. Les rives de l’Huisne y avaient permis l’installation de blanchisseries de toiles au XVIIIe siècle, dont la plus célèbre était celle des frères Bérard. La commune de Pontlieue a été réunie à celle du Mans en 1865.

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

open access

Offert par L’éditeur de ce site