Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Troisième partie. La plume du notaire

12 - Michel Leboul, laboureur malchanceux, et Louis-François Simon, syndic désargenté

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Une épidémie a frappé à mort Michel Leboul, fermier du Maurier72, et a atteint ses enfants, Michel et Marie, incapables d’effectuer les travaux de la ferme. À la vente, madame d’Orvaux, propriétaire, fait opposition pour paiement des fermages dus, et Louis-François Simon, syndic, tente d’empêcher la vente de la charrette, des bœufs et chevaux qui composent le harnais73 afin que soit assurée la corvée du fermier pour la construction du grand chemin royal, future nationale 23. On lui demande caution, et, comme il est devenu « pauvre » l’année 1752, il ne peut évidemment la fournir.

4 juin 1753. Vente de meubles après décès de Michel Leboul

Devant nous Pierre Raguideau, notaire et tabellion royal au Maine, demeurant et résidant à Oizé, étant au lieu et métairie du Maurier, situé paroisse de La Fontaine Saint Martin… sont comparu Mathurin Lemoine, closier, mari de Françoise Leboul… demeurant paroisse de Ligron74, ladite Françoise Leboul fille de Michel Leboul décédé fermier du lieu du Mau...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540