Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Troisième partie. La plume du notaire

11 - « Divorce » entre la veuve du garde-chasse et le jardinier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le divorce n’existant pas, la séparation de corps étant difficile à obtenir et coûteuse, deux époux décident de se séparer de fait. Le jardinier était violent.

25 et 26 septembre 1752. Vente des meubles de Louis Heurteloup et Marie Jamin sa femme, avant lui veuve Louis Meiche

Par devant nous Jean Pillot… furent présents… chacun de Louis Heuteloup, jardinier, et Marie Jamin son épouse, savoir ledit Heurteloup présent en ce lieu et y étant arrivé depuis quelques jours de différents pays où il travaillait de son métier de jardinier, demeurant ci-devant avec ladite Marie Jamin son épouse au bourg de Parigné le Polin64. Lesquels nous ont déclaré de leur bon gré et propre vouloir que ne pouvant vivre ensemble en paix et en union à cause des différents scandales qu’ils ont souvent occasionnés, et plutôt de la part dudit Heurteloup que de celle de ladite Jamin, ils sont d’avis depuis longtemps de se régler entre eux de ce qui appartient à chacun dans la maison de Marie Jamin, auparavant veuve...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540