Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Souvenirs d'un villageois du Maine

 | 
Louis Simon

Troisième partie. La plume du notaire

10 - Le mariage manqué du meunier des Moulins Neufs

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Étienne Landais, garçon meunier, avait épousé à 21 ans, une meunière deux fois veuve de 37 ans. Quatre mois après la mort de sa femme, le veuf de 33 ans se fiance avec Scholastique David, la jeune servante d’un autre meunier de la paroisse. Mais Scholastique change d’avis et le notaire doit consigner que les parties se rendent leur liberté réciproque. On note que la bague et le mouchoir d’indienne offerts par Étienne Landais, constituant le gage du mariage, seront, pour plus de sûreté, rendus entre les mains de monsieur le curé.

23 juin 1768. Acte de liberté et de dédit de promesse de mariage entre Étienne Landais et Scholastique David

Par devant nous Jean Pillot… furent présents chacun d’Étienne Landais meunier, veuf d’Anne Chauvin d’une part, et Scholastique David, fille domestique, demeurant l’un et l’autre paroisse de Cérans d’autre part, entre lesquelles parties a été fait ce qui suit. C’est à savoir que lesdits Landais et David, veuf et fille, se seraient promis épouser l’un l’a...

© Presses universitaires de Rennes, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540