Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les juifs en Bretagne

 | 
Claude Toczé
, 
Annie Lambert

Bilan de la Shoah en Bretagne

Texte intégral

1Rapporté au nombre des Juifs recensés en octobre 1940, le bilan des victimes de la Shoah s’avère particulièrement lourd en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan où il atteint, respectivement, 35 % et près de 38 % de ces populations. Rappelons que 25 % des Juifs de France furent déportés et assassinés.

2Ne figurent pas sur cette carte les arrestations suivies de déportation vers le camp de l’Île d’Aurigny, au moins six, ou du maintien en détention, soit à Drancy, soit dans un camp de travail en France, situation observée dans un très petit nombre de cas, une dizaine, signalés, ci-dessous, dans les commentaires des listes de déportation.

Listes des Juifs de Bretagne déportés du 5 mars 1942 au 21 juillet 19441

Côtes-du-Nord

3Convoi n° 8, 20 juillet 1942, parti directement d’Angers pour Auschwitz : Les Juifs des Côtes-du-Nord déportés par ce convoi avaient été, la plupart, expulsés vers la Sarthe où ils furent arrêtés.
Raoul BAITMAN, Russe, 13/1/1898, réfugié à Pléguien en octobre 1940.
Jakout HIRZ, Polonais, 31/8/1902, Loudéac en octobre 1940.
Cécilia MOUTSCHNIG, Polonaise, Loudéac en octobre 1940.
Isaac SZMERLA, Apatride (Polonais), 5/2/1921, Saint-Brieuc en octobre 1940.
Louis SZMERLA*, ”, 24/7/1896, ”
Moszek ou Maurice SZMERLA, apatride, 02/02/23 ”
*Louis Szmerla et ses deux fils quittèrent Saint-Brieuc, le 15 décembre 1941, « par suite d’ordres donnés par les autorités allemandes ». Ils s’établirent à Chartres.

4Convoi n° 34, 18 septembre 1942 :
Berthe LEVY née BACHERAH, Française, 27/9/1886, réfugiée à Binic.
Denise LEVY, Française, 1/6/1917, réfugiée à Binic.

5Convoi n° 42, 6 novembre 1942 :
Benno BING
, Allemand, 22/12/1874, Plouer-sur-Rance en octobre 1940 puis « concentré en Sarthe par les Allemands ».

  • 2 Témoignage de M. Maurice Pellan, Président national de l’amicale des déportés d’Oranienburg-Sachsen (...)

6Convoi n° 47, 11 février 1943 :
Henri MARCUS, Français, 21/10/1905, Guingamp.
Julien ROZENBERG, Français, 13/2/1901, Rostrenen.
Aron (Armand) RYZE, Polonais, 6/9/1909, Saint-Brieuc, qui réussit à s’évader du convoi2.

7Convoi n° 48, 13 février 1943 :
Rachel HIRCHENSON née ZILBOURG, Française, 27/4/1893, Saint-Brieuc.
Ruben HIRCHENSON, Français, 10/1/1889, Saint-Brieuc (Tous les deux expulsés de la zone côtière interdite » le 20 avril 1942).
Elias SZAWEC, Français, 14/10/1900, Saint-Brieuc.
Rose SZAWEC née Friedmann, Française, 29/11/1900, Saint-Brieuc.

8Convoi n° 58, 31 juillet 1943 :
Maurice LEVY, Français, 16/6/1890, Saint-Brieuc.
Suzanne LEVY née JACOB, Française, 25/8/1894, Saint-Brieuc.
Leurs fils : Jean, 12/11/1928
Raymond, 6/8/1925.
Marcelle LIPMAN née SWOB, Française, 1885, réfugiée à Saint-Quay-Portrieux.
Françoise REY (ou REH) née LIPMAN, Française, 1914, réfugiée à Saint-Quay-Portrieux*.
*Marcelle Lipman et Françoise Rey figurent sur la liste des effectifs de Drancy du 24 mai 1943.

9Convoi n° 59, 2 septembre 1943 :
David BLUM, Français, 29/8/1880, Dinan.

10Convoi n° 68, 10 février 1944 :
Sabaky (ou Sabatay ou Robert) BASSAN, Français, 1/5/1898, Saint-Brieuc.
Claire BASSAN née MAZRIKY, Française, 3/7/1903, Saint-Brieuc.
Leurs enfants : Henri, 30/12/1938
Michel, 26/8/1937.
Israël DAVY, Français, 2/6/1906, Saint-Brieuc.
Rosa DAVY née HENSAL, Française, 13/3/1906, Saint-Brieuc.
Leurs enfants : Joseph et Léon nés à Saint-Brieuc le 25/6/1937.
Maurice né à Paris le 3/1/1931.
Roger né à Saint-Brieuc le 1/2/1941.

11Convoi n° 75, 30 mai 1944 :
Irène FEKETE née ROSMAN, 31/1/1901, Saint-Brieuc, 22 rue des Capucines.
Son fils ? : Alain FEKETE, 8/3/1937.
Soit 34 Juifs, résidant ou ayant résidé dans les Côtes-du-Nord, déportés ; parmi eux 8 enfants de 15 à 3 ans.

Finistère

12Convoi n° 8, 20 juillet 1942 :
Jeanne KAHN née HIRTZ, Française, 9/4/1897, Landivisiau en octobre 1940.
Marylise KAHN, Française, 28/4/1925, Landivisiau*.
*Toutes les deux signalées « parties le 3 septembre 1941, départ autorisé pour Saumur ». Elles furent donc arrêtées dans le Maine-et-Loire et déportées à partir d’Angers. Le père de Jeanne et grand-père de Marylise, Simon Hirtz, fut déporté un an plus tard, en juillet 1943. Seul Isidore Kahn, époux de Jeanne, semble avoir échappé à la déportation.

13Convoi n° 13, 31 juillet 1942 :
Feigel BERNSTEIN née BACHNER, Polonaise, 1902, Brest en octobre 1940**.
** Sa fille, Liliane, née en 1930, sera déportée trois semaines plus tard, avec les enfants de moins de quinze ans, à la demande de Pierre Laval.

14Convoi n° 23, 24 août 1942 :
Liliane BERNSTEIN, Française, née à Paris le 15/11/1930.

15Convoi n° 40, 3 novembre 1942 :
Ella FRIED née HIRSCHFELD, Allemande, 1/1/1889, Beuzec-Conq.
Eugénie KROUTO, née MASS, Russe, 1/12/1886, Douarnenez.
Jacob KROUTO, Russe, 19/9/1882, Douarnenez.
Rosa MENNER née BROMBERGER, Polonaise, 1/1/1892, La Roche Maurice.
Adolf MENNER, Polonais, 13/2/1894, La Roche Maurice.
Benjamin SEGALLER, Roumain, 22/1/1882, Plouesnan.
Ella SEGALLER née SYLBERZLAGER, 27/9/1895, Plouesnan.
David SELINGER, Polonais, 28/10/1893, Morlaix.

16Convoi n° 47, 11 février 1943 :
Gaston JACOB, Français, 14/3/1875, Quimper.
Léon SELZER, Polonais, 12/2/1913, Douarnenez en octobre 1940.

17Convoi n° 53, 25 mars 1943 :
Ihil PERPER, Roumain, 25/12/1908, Plounéour Ménez
Sonia PERPER née Kalintzki, Roumaine, 5/8/1912, Plounéour Ménez.
Leurs enfants : Paul, 9 mois (né le 18/6/42)
Odette, née le 25/5/1937
Rose, née le 19/12/1932.
Mindla SELZER née RZCLAWSKI, Polonaise, 8/5/1918, épouse de Léon Selzer.

18Convoi n° 58, 31 juillet 1943 :
Simon HIRTZ, « Français par réintégration », 6/8/1862, Landivisiau en octobre 1940.

19Convoi n° 64, 7 décembre 1943 :
Maurice MICHALI, Français, 11/12/1895, Brest.
Son fils, Maurice, 25/8/1924. Non recensés, ils furent dénoncés comme juifs et arrêtés en tentant de passer en Espagne.

20Convoi n° 66, 20 janvier 1944 :
Rosette GOLDFARB, Française, 12/1/1927, Beuzec Conq.
Esther LEVY, Turque, 2/2/1911, Morlaix.

21Convoi n° 67, 3 février 1944 :
Laura GABAI née HAÏM, Turque, 25/7/1904, Quimper.
Ses enfants : Jacques, 24/3/1936
Joseph, 22/2/1938.
Carmona GERSON née DOUDOU, Turque, 15/2/1890, résidait encore à Landerneau le 1/9/1942.
Jacques HERVE, Français, 5/2/1905, Tréboul.
Jeanne HERVE née GEISMAR, Française, 12/3/1905, Tréboul.
leur enfant : Jean-Michel, 29/5/1932.
Jacques SIGOURA, Turc, 25/4/1901, Ergué-Armel (arrondissement de Quimper).
Judith SIGOURA née ASCHER, Turque, 15/4/1913, Ergué-Armel, a survécu à la déportation.
Marie ROSENBAUM née ROSE, Française, 14/6/1885, Lanildut.

22Convoi n° 71, 13 avril 1944 :
Herman ARNSTEIN, 27/12/1894, Quimper en octobre 1940.
Emilie ARNSTEIN née Heller, 19/9/1896.
Leurs enfants : Hedwig, 1/5/1923
Irmgard, 24/6/1926
Marion, 28/3/1928. Famille allemande devenue française par naturalisation, recensée à Quimper en octobre 1940. Date et lieu d’arrestation inconnus.

  • 3 ADIV, 1045 W 50 – Rapports et enquêtes périodiques, statistiques, dossier des affaires juives (1945 (...)

23Convoi n° 74, 20 mai 1944 :
Malka (ou Madeleine) WAYNAPEL dite FOURNIER, Polonaise naturalisée française en 1930, née le 29/6/1909, et son fils :
Paul FENKEL (ou Finkel), Français (né à Paris), 20/5/1928. Tous les deux séjournèrent dans le Finistère (Brest puis Quimper) de février 1941 à juillet 1943. Ils furent arrêtés, le 20 novembre 1943, à Châteauroux3.

2442 Juifs, résidant ou ayant résidé dans le Finistère, furent déportés dont 7 enfants de 9 mois à 12 ans et deux adolescents de 15 et16 ans. Simon Hirtz avait 81 ans. À notre connaissance, seule Judith Sigoura survécut.

  • 4 Information et, pour le second, témoignage de son fils, recueillis par Mme Allaert-Grall et M. Desh (...)

25Joseph Hertzmann qui résidait, en septembre 1942, dans la commune de Plouezoch, et Hans Martin Fuchs, de Quimper, furent arrêtés et internés à Drancy mais ne furent pas déportés4.

Morbihan

  • 5 ADMO, 937 W 375 – Juifs, recensement, sous-préfecture de Pontivy.

26Convoi n° 5, 28 juin 1942, parti de Beaune-la-Rolande :
Salomon ELSTEIN, Polonais, 16/2/1901, Pluvigner en octobre 1940.
Naftula WAJL, Polonais, 25/1/1898, Naisin, arrondissement de Pontivy, en octobre 1940. La famille Wajl, réfugiée de Moselle, quitte Naisin, le 28 janvier 1941, pour le Maine-et-Loire « lieu qui leur a été désigné par la préfecture5 ».

27Convoi n° 6, 17 juillet 1942, parti du camp de Pithiviers :
Max (ou Markus) ZWETSCHKENBAUM, Polonais, 28/1/1895, Naizin, en octobre 1940, cette famille est partie dans les mêmes conditions et à la même date que la famille Wajl.
Nathan ZWETSCHENBAUM, Polonais, 9/7/1920, Naizin en octobre 1940.

28Convoi n° 8, 20 juillet 1942 :
Szlama CZYZEWSKI, Polonais, 29/9/1909, Malansac en octobre 1940.
Héléna CZYZEWSKI, Polonaise, 1/6/1903. Ce couple fut, à une date indéterminée, refoulé de Vannes vers le Maine-et-Loire.
Cyla EHRENREICH, Polonaise, 21/3/1923, Pontivy en octobre 1940. Les 5 membres de la famille Ehrenreich partirent pour Niort « vers le 6 janvier 1941 ». Seule, semble-t-il, Cyla fut déportée.
Chaja EILSTEIN, Polonaise, 20/8/1891, Pluvigner en octobre 1940.
Théodore EILSTEIN, Polonais, 22/9/1926, Pluvigner en octobre 1940.
Israël GISKE (ou Gisko), Polonais, 18/11/1890, Lorient en octobre 1940.
Pinkus GRINSPAN, Polonais, 15/7/1893, Neulliac en octobre 1940. « Parti pour le Maine-et-Loire le 5/12/40 ».
Esther HANEN née COHEN, Hellène, 15/9/1898, Larmor-Plage.
Frida HANEN, Hellène, 6/2/1925, Larmor-Plage.
Laura HANEN, Helène, 7/2/1922, Larmor-Plage. Seule famille juive du Morbihan ayant transité par Rennes, le 16 juillet 1942, avant d’être acheminée vers Angers.
Klara SELIG née KORN, Allemande, 27/6/1913, Neulliac en octobre 1940. « Partie pour le Maine-et-Loire le 5/12/40 ».
Elias SWIATLY, Apatride (Polonais), 13/9/1896, Lorient en octobre 1940. Refoulé, sans doute vers le Maine-et-Loire, à une date indéterminée.
Erna ZWETSCHKENBAUM, Polonaise, 17/4/1923, Naizin en octobre 1940.
Naschum ZWETSCHKENBAUM, Polonais, 5/9/1925, Naizin en octobre 1940.

29Convoi n° 11, 27 juillet 1942 :
Sarah WEINTRAUB, Polonaise, 26/4/1903, Lorient en octobre 1940.

30Convoi n° 33, 16 septembre 1942 :
Jenny GRINSPAN née KERN, Polonaise, 8/6/1907, Neulliac jusqu’à son départ pour le Maineet-Loire le 5 décembre 1940, avec son époux, Pinkus.

  • 6 Archives de l’UGIF conservées au YIVO Institute de New-York. Liste des « ressortissants d’origine i (...)

31Convoi n° 40, 3 novembre 1942 :
Rebecca HALPER née RUBEN, Roumaine, 23/10/1876, recensée à Vannes en octobre 1940 et y résidant encore le 31 août 1942.
Nicolas ROZENZWEIG, Roumain, 27/1/1910, Lorient en octobre 1940, « Arrêté le 10/10/42 par les autorités allemandes6 ».
Saly (ou Gaby) WECHSLER, Roumaine, 1/7/1906, Lorient en octobre 1940 et y résidant encore, 2 rue de la Cale Ory, le 31/3/42 (rapport du commissariat de Lorient).
Wolff ZELIKOVITZ, réfugié russe, 20/5/1868, Lorient en octobre 1940, « Arrêté le 10/10/42 par les autorités allemandes ».

32Convoi n° 42, 6 novembre 1942 :
Salomon ROTSCULD (ou ROTSZULD ?), Polonais, 4/8/1893, Neulliac en octobre 1940, quitta le Morbihan à une date et pour une destination qui nous sont inconnues, mais antérieurement au 31 août 1942.
Hélène WAJL, Polonaise, 14/12/1922, Naisin en octobre 1940. Des trois membres de la famille Wajl, seule la mère, Mme Sara Wajl née Lampel, ne fut pas déportée. Elle mourut à l’Hôtel-Dieu d’Angers, le 26 juin 1943.
Maria ZWETSCHKENBAUM, Polonaise, 28/3/1895, Naizin en octobre 1940.
Régine ZWEITSCHKENBAUM, Polonaise, 16/5/1929, Naizin en octobre 1940. Les deux derniers membres de cette famille de 6 personnes.

  • 7 En réalité l’ordre d’arrestation de Jacob Hanen fut adressé par le préfet du Morbihan, le 6 novembr (...)

33Convoi n° 45, 11 novembre 1942 :
Jacob HANEN, Hellène, 16/10/1894, Larmor-Plage, « Arrêté le 7/11/42 par les autorités allemandes7 ». Son épouse, Esther, et ses deux filles, Laura et frida, avaient été arrêtées lors de la rafle du 15 juillet. De cette famille, seul, le fils Jean, âgé de 23 ans en 1942, semble avoir échappé à la déportation.

34Convoi n° 47, 11 février 1943 :
Deux noms figurent sur les listes de déportés (transportlisten) du Morbihan conservées au CDJC ; nous les mentionnons mais aucune trace de leur séjour à Vannes, où ils furent domiciliés, n’a pu être recueillie.
Max WAJSBERG, Polonais, 13/1/1899, ingénieur des Ponts-et-Chaussées, 6 rue Thiers à Vannes.
Maurice ZAIDE, Polonais, 31/10/1905, peintre en bâtiment, 14 place de l’Isle

35Convoi n° 55, 23 juin 1943 :
Lise KWASS née JACOBSOHN, Française, 5/1/1876, l’Île-aux-Moines.

36Convoi n° 57, 18 juillet 1943 :
Henri MARX, Français, 27/1/1897, l’Île-aux-Moines. Arrêté le 20 mars 1943, détenu à Vannes puis transféré à Drancy le 30 mars.

37Convoi n° 67, 3 février 1944 :
Lazare CORN, Français, 23/9/1912, réfugié à Noyal-Musillac (arrondissement de Vannes) où il fut recensé en octobre 1940. Il avait quitté le Morbihan avant le 31 août 1942.
Isidore HALPER, Français, 11/3/1908, Vannes en octobre 1940, Il y résidait encore, avec sa mère, Rebecca Halper, le 31 août 1942. Signalé ensuite « parti » sans mention de date.

38Convoi n° 68, 10 février 1944 :
Les 7 déportés de ce convoi furent arrêtés lors de la rafle du 5 janvier 1944.
Joseph ADATO, Turc, 28/10/1920, demeurant à Guilliers.
Rachel BENZON, Turque, 3/12/1913, Port-Maria en Quiberon. Elle survécut à la déportation.
Léa COHEN, née MORHAÏM, Française, « née en 1889 », Vannes.
Anthony FLEUR, Français, 2/10/1876, Lorient, réfugié à Vannes.
Abram MARKOWICZ, Français, 18/7/1887, Lorient, réfugié à Vannes.
Lucienne SEGAL, Française, 1/9/1906, réfugiée de Lorient.
Sa fille : Liliane SEGAL, née le 1er août 1934.

3942 déportés juifs du Morbihan dont 25 furent arrêtés après leur départ, volontaire ou imposé, du département. Parmi ces déportés, deux fillettes de 10 et 13 ans et deux adolescents de 16 et 17 ans.

40Deux autres arrestations, en mars 1943, furent suivies de déportation à Aurigny : Joseph BERDAH, de Vannes et Isidore COHEN, de l’Île-aux-Moines. Tous les deux étaient époux « d’aryennes » ; Le premier était de nationalité française et le second, né en Syrie, avait le statut de « protégé français ». Cette situation, sans effet bien souvent, leur valut peut-être d’échapper à Auschwitz.

Ille-et-Vilaine

41Convoi n° 1, 27 mars 1942 :
Hans FALK, Allemand, 16/8/1909, Mordelles en octobre 1940, arrêté le 6/8/41 et transféré 72 Avenue Foch, au siège de la Gestapo.

  • 8 ADIV, 239 W 666 – Dossiers individuels de Juifs étrangers.

42Convoi n° 6, 17 juillet 1942 :
Ascher SCHLANGER, « nationalité ex-autrichienne (apatride) », 22/11/1888, carte d’identité de travailleur étranger délivrée à la mairie de Liffré, le 18 mai 1940. Il résida à Liffré puis à Dingé où il travailla dans des camps de l’armée britannique. Il quitta l’Ille-et-Vilaine à une date inconnue, mais est signalé « actuellement interné comme Juif », par la préfecture de police de Paris, dès le 16 juillet 19418.

43Convoi n° 8, 20 juillet 1942 (rafle du 16 juillet 42) :
Jacob BURSZTYNSKI, Polonais, 27/1/1898, Rennes.
Kojza BURSZTYNSKI, Polonaise, 12/1/1900, son épouse.
Suzanne BURSZTYNSKI, Polonaise, 3/6/1925, leur fille.
Rachel MATLINE, Russe, 24/6/1898, Rennes.
Robert NEIMAN, « apatride d’origine russe », 29/9/1924.
Abraham OSSJA, Polonais, 15/7/1906, Sainte-Marie-de-Redon.
Sarah OSSJA, Polonaise, 27/10/1907, son épouse.
David PRZYBYSZ, Polonais, 7/6/1904, La Guerche de Bretagne.
Motel ROTBART, Polonais, 4/3/1901, La Guerche de Bretagne
Gitta ROTBART, Polonaise, 28/2/1903, son épouse.
Sucher SZWARCMANN, Polonais, 24/8/1900, Rennes.

44Convoi n° 12, 29 juillet 1942 :
Machela CUKIERMANN, Polonaise, 1/5/1905, Rennes
Jean SCHKLAREWSKI, réfugié russe, 24/6/1898, Rennes.
Joseph SCHKLAREWESKI, réfugié russe, 9/9/1899, Rennes.

45Convoi n° 22, 21 août 1942 :
Moïse GABAI, Turc, 13/1/1900, ex-commerçant de Dinard, arrêté dans la région parisienne.

46Convoi n° 23, 24 août 1942 :
Szajna BLATT, Polonaise, 23/3/1902, Sainte-Marie-de-Redon.

47Convoi n° 31, 11 septembre 1942 :
Emilie LEVY née Abraham, Allemande, 26/8/1876, Rennes.
Chila (ou Achille) ROSEMBAUM, Polonais, 13/4/1905, Rennes. Arrêté en tentant de franchir la ligne de démarcation, le 11 juillet 1942.

48Convoi n° 32, 14 septembre 1942 :
Elias KAGANAS, Lithuanien, 24/12/1897, Rennes (arrêté à la fin de 1941 comme « ressortissant d’une puissance ennemie » et interné à Compiègne).
Isaac TOPER, Russe, 13/12/1888, Fougères (arrêté en août ou septembre 1941 comme « ressortissant d’une puissance ennemie »).

49Convoi n° 33, 16 septembre 1942 :
Lejb CUKIERMANN, Polonais « interné », 14/10/1903, Rennes.

50Convoi n° 35, parti de Pithiviers le 21 septembre 1942 :
Aline BLUM née KAHN, Française, 2/5/1874, Rennes, arrêtée avec la famille NERSON en tentant de franchir la ligne de démarcation.
Benjamin LEVY, Français, 21/6/1879, Rennes.
Marie-Marthe LEVY, Française, 27/9/1904, Rennes.
Famille NERSUM, dite NERSON de Rennes, arrêtée en tentant de franchir la ligne de démarcation :
Alice (1/9/1904), Marcel (29/1/1894) et leur fils Claude (15 ans), Français.
Jeannette NERSON (80 ans), Française.

51Convoi n° 40, 3 novembre 1942 (rafle du 9 octobre 1942) :
Nissim ADJOUBEL, Bulgare, 23/4/1884, Saint-Malo.
Eugénie AZAR née LEVY, Roumaine, 26/8/1917, Rennes.
Jacques Eliakim BEHAR, Tchèque, 22/9/1895, Liffré.
Ses deux enfants : Natho, 11 ans
Davy, 7 ans.
Jean-Henri CUKIERMANN, fils de Machéla et Lejb Cukiermann, 11 ans, Rennes.
Itzic LEIBEL, Roumain, 2/9/1905, « Le Poncet », commune de Sens.
Claire SIGAL, Roumaine, 10/10/1894, Aubigné.
Renée SIGAL, sa fille, 16 ans, Française.
Rachel TOPER, Russe, épouse d’Isaac TOPER, 1/5/1895, Fougères.
Léon WALZER, Polonais, 12/12/1894.
Rosa WALZER, son épouse, 10/6/1906, tous les deux détenus à la Maison d’arrêt de Rennes.

52Convoi n° 45, 11 novembre 1942 :
Sophie GRINBERG, Roumaine, 15/10/1868, Redon.
Mayer NAHMIAS, Français, 17/10/1887, Dinard.
Bonosa NAHMIAS, son épouse, 17/2/1890, Dinard.
Vidal NAHOUM, Grec, 17/6/1890, Cesson Sévigné. Il figure sur la liste de transport originale de ce convoi, conservée aux archives du CDJC, sous le nom de « Gudane NAHOUM, né en 1890 à Salonique, [arrêté à] Cesson Sévigné, Ille-et-Vilaine ».
Irmis SCHKLAREWSKI, Russe, 27/5/1872, Rennes.
Perla SCHKLAREWSKI, son épouse, 20/9/1873, Rennes.

  • 9 ADIV, 1045 W 50 – dossier des affaires juives (1945-1950).

53Convoi n° 47, 11 février 1943 :
Samuel GUELFAND, Roumain, 13/11/1878, Dinard.
Jacques KATZ, Français, 9/10/1906, Rennes
Pauline LEIBEL, Roumaine, 12/10/1910, « Le Poncet » commune de Sens.
Ses deux filles : Claire, 6 ans et demi
Nelly, 5 ans
.
Samuel CYTERMANN, Français, 7/6/1919, étudiant à Rennes où il habitait, 22 rue Jacques Cassart. Arrêté le 1er janvier 1943 sur dénonciation de la SEC (section d’enquête et de contrôle) de la délégation régionale du CGQJ9.

54Convoi n° 48, 13 février 1943 :
Herman AVRAM, Français, 11/8/1907, Rennes.
Félicia AVRAM, son épouse, 11/12/1907, Rennes.
Leur enfant : Christian, 20 mois.
Seul, Herman AVRAM survécut à la déportation.
Anna TCHARNY, Française, 2/10/1926, Rennes.

  • 10 ADIV, 1368 W 2 – archives du commissariat de police de Saint-Malo.

55Convoi n° 53, 25 mars 1943, à destination de Sobibor :
Gaston (ou Isaac) ATLAN, Français, né à Bougie (Algérie) le 11/12/1903, Saint-Malo. « Mis en état d’arrestation par la Feldgendarmerie, le 10 novembre 1941, après perquisition à son domicile10. »
Alphonse ASH, Français, 26/10/1889, Saint-Malo.
Marthe ASH, son épouse, 23/12/1892, Saint-Malo. Le couple fut arrêté, le 19 février 1943, « à la suite des enquêtes effectuées par notre délégation » ; ainsi s’en vantait, huit jours plus tard, le délégué régional du CGQJ, en dressant le bilan des activités de son service au cours des deux premiers mois de l’année.
Julien (ou Julius) BLOCH, Français, 28/11/1906, employé aux Tanneries de France à Rennes.
Paul BLOCH, Français, 11/3/1914, employé aux Tanneries de France à Rennes.

56Convoi n° 55, 23 juin 1943 :
Klara GABAI, Grecque, 16/6/1910, épouse de Moïse GABAI, arrêtée dans la région parisienne.
Martha SZWARCMANN, Polonaise, 6/1/1895, Rennes.
Berthe BLUMBERG, « apatride d’origine lettone », 1/5/1900, Rennes.

57Convoi n° 57, 18 juillet 1943 :
Jacques BLOCH, Français, 8/5/1872, Rennes.
Zélie BLOCH née NEITER, son épouse, Française, 1/2/1878, Rennes. Leurs fils avaient été déportés dans le convoi n° 53. Toute la famille BLOCH fut victime des agissements du délégué du Commissariat aux questions juives.

58Convoi n° 59, 2 septembre 1943 :
Abraham WOLF, Français, 10/11/1872, Saint-Malo.

59Convoi n° 60, 7 octobre 1943 :
Jacob BARANOWICZ, Polonais, né à Varsovie le 26/1/1920. Son nom figure sur la stèle de la synagogue de Rennes, mais ni les circonstances de son arrestation, ni la durée de son séjour en Ille-et-Vilaine n’ont laissé de traces dans les archives consultées.
Louis HIRSCH, Français, 6/3/1871, Saint-Malo.
Louis (ou Henri) HIRSCH, son fils, 26/3/1924, Saint-Malo.
Estelle KARPINSKY, Française, 19/11/1898, Rennes
Simone KARPINSKY, sa fille, Française, 21/2/1926, Rennes.
Fortunée MORYOUSSEF, Française née à Alger le 30/11/1905, Saint-Malo.
Chana PRZYBYSZ, Polonaise, 22/6/1906, La Guerche.
Ses enfants : Charles, 13 ans
Hélène, 10 ans.
Szmul ZYLBERMINE, Français, 9/5/1885, Vitré
Sarah ZYLBERMINE, son épouse, 1/5/1891.
Leurs enfants : Chaja, 23 ans
Malha, 21 ans
Jacques, 14 ans (Seul survivant à la libération des camps).

  • 11 ADIV, dossier 514 W 13 – Cabinet du préfet, enquêtes administratives.

60Convoi n° 61, 28 octobre 1943 :
Gaston SCHWOB, Français, 26/5/1885, Saint-Malo. Voyageur de commerce « bien connu, à l’époque, des milieux commerçants malouins [il fut] arrêté à son domicile, le 13 octobre 1943, par un groupe de militaires allemands11 ».
Lucie SEE, Française, 15/10/1874, Rennes.
Abraham ZINFOGEL, Polonais, 9/6/1919, Bain-de-Bretagne.

61Convoi n° 62, 20 novembre 1943 :
Sylvain HADJADI (ou HADJADJ), Français né à Bougie le 10/12/1924, Antrain.

62Convoi n° 64, 7 décembre 1943* :
* Ce convoi porte le n° 64 par suite d’une interversion de dossier avec le convoi qui le suivit, le 17 décembre. (cf. Serge Klarsfeld, Mémorial de la déportation des Juifs de France).
Szalma BLATT, Polonaise, 11/9/1892, Sainte-Marie-de-Redon.
Sarah BLATT, 27/1/1925.
Claire BLATT, 28/8/1938 (5 ans).
Elie OSSJA, 27/1/1934 (10 ans), enfant confié à Mme Blatt après la déportation de ses parents, le 20 juillet 1942.
Fischel ENGELSTEIN, Français, 9/7/1874, Rennes.
Khemissa NABITZ, Français, né à Constantine le 23/2/1909, Rennes.

63Convoi n° 63, 17 décembre 1943 :
Régine ARRIGO, Française, 12/4/1877, Dol-de-Bretagne.
Rosalie, Reine LEVY, Française, 28/8/1878, Rennes.

64Convoi n° 66, 20 janvier 1944 :
Germaine LEHMAN, Française, 18/5/1913, Rennes.
Ses deux fils : Pierre, 18 ans
Robert, 15 ans.
Tous les trois furent arrêtés à Valence, ainsi que Madame Marthe GALVIER, sœur de Madame LEHMAN, qui les hébergeait.
Léon LEVY, Français, 9/10/1908, Fougères.
Salma LEVY, son épouse, 14/5/1909.
Leurs enfants : Gaby, 8 ans et demi
Nelly, 6 ans.
Renée LEVY, Française, 14/11/1894, enseignante réfugiée de Mulhouse, à Rennes en 1939 et 1940, proposée pour un poste à l’EPS de Tréguier le 15/10/40. Circonstances de son arrestation inconnues.

  • 12 ADIV, 213 W 71 et 72, listes de Juifs des départements bretons établies par le délégué régional du (...)

65Convoi n° 67, 3 février 1944 :
Marthe BADER née WEIL, Française, 19/11/1890, Dinard.
Simon, Lucien BERNHEIM, Français, 7/7/1884, Saint-Malo.
Fanny BERCU née STUDINOSKI, Française, 21/8/1917. Elle vécut à Livré-sur-Changeon, près de Vitré, à partir de septembre 1941. Il semble qu’au cours de l’année 1943 elle retourna à Paris où elle fut arrêtée.
Philippe BERCU, son époux, Français, 23/8/1913. Ouvrier agricole à Livré-sur-Changeon.
Leur fils : Jean, 4 ans et demi12.
Sarah GARZUEL, Française, 22/7/1917, Vitré.
Ses enfants : Philippe : 3 ans
Albert : 9 mois.
Roger HOFFMAN, Français, 8/9/1910, employé aux Tanneries de France à Rennes.
Caroline HOFFMAN, sa mère, 15/10/1880, Rennes.
Elise MIZRAHI née BASSAN, Française, 21/3/1902, Rennes.
Son fils : Samy, 16 ans survécut à la déportation.
Marcel LEVY, Français, 5/9/1884, Saint Pern.
Raphaël VEIL, Français, 2/3/1883, de Dinard, arrêté à Combourg.
Rachel VEIL, son épouse, 20/11/1883.
Leur fille : Hélène, 22/8/1920.

66Convoi n° 68, 10 février 1944 :
Marie GOLDFARB, 22 ans, militante communiste de la région parisienne, déportée à l’issue d’une peine purgée à la Centrale de Rennes.

67Convoi n° 69, 7 mars 1944 :
Lucie LEVY, Française, 9 mai 1906, Rennes, épouse du dentiste René Lévy. Le couple et leur fillette réussirent à passer en zone sud, mais Lucie Lévy fut arrêtée à Grenoble.

68Convoi n° 70, 27 mars 1944 :
Gérard WORMS, Français, 28/2/1891, Rennes.
Suzanne WORMS, son épouse, 12/12/1899.
Leurs enfants : Lucie, 19 ans et demi
Jean-Henri, 15 ans
François, 10 ans.

69Convoi n° 74, 20 mai 1944 :
Moszek EPELBAUM, incarcéré à la prison de Redon du 13 au 15 avril 1944, puis transféré à Drancy.
Henriette ORLANDE, Française, 7/3/1920, son nom figure sur la stèle de la synagogue de Rennes, mais ni les circonstances de son arrestation, ni les conditions de son séjour en Illeet-Vilaine n’ont pu être déterminées à partir des archives consultées.

70Convoi n° 75, 30 mai 1944 :
Eva GELLER, née à Varsovie le 18/5/1893, transférée à Drancy à l’issue d’une peine d’emprisonnement purgée à la Centrale de Rennes.

71Convoi n° 80, 21 juillet 1944, à destination de Bergen-Belsen :
Béatrice ENGELSTEIN, Française, Rennes. Elle survécut à la déportation.
À ces 131 déportations attestées par les documents conservés aux ADIV et confirmées par les listes des convois du Mémorial de Serge KLARSFELD, il convient d’ajouter :
Simon KONSTANTINOVSKY, arrêté à Dinard, interné au camp de Compiègne, mais qui mourut à l’hôpital de Villejuif.
Isaac FRANCK, de Dinard ; Elias SALOMONS, Ariel MAZUR, Armand SCHKLA-REWSKI, de Rennes, déportés dans l’île d’Aurigny.

72Restent quelques zones d’ombre dans l’état actuel de nos recherches. Que devint Sarah SCHKLAREWSKI à l’issue de son internement à Drancy en octobre 1942 ? Elle survécut à son arrestation, mais dans quel camp fut-elle déportée ? Son nom ne figure sur aucune des listes de transport du Mémorial.

  • 13 AN, AJ 38 – archives de la DAE, dossier 4561 (Ille-et-Vilaine).

73Même ignorance en ce qui concerne les Malouins Aron Samuel HALPORN, Joseph SEFANI, Lippman SUSSFELD, tous arrêtés en octobre 1943 par les autorités allemandes. Ils échappèrent, semble-t-il, à la déportation vers Auschwitz comme le Rennais Jacques STRUGO. Ce dernier, arrêté à la même époque et dont les archives perdent aussi la trace, revient à Rennes à la Libération. En avril 1946, il répondit à l’enquête du Service des restitutions des biens spoliés : « Étant donné le très peu d’importance de mon affaire [un commerce forain de bonneterie « liquidé » en 1941] j’estime que ça ne vaut pas la peine de s’en occuper, et par conséquent la classer13. »

  • 14 ADIV, dossier 514 W 13, rapport rédigé en 1952 lors d’une enquête administrative concernant M. Max (...)

74Quant à Jean ROSENBERG, de Lécousse près de Fougères, arrêté au début de décembre 1943, il fut interné à la Maison d’arrêt de Rennes sous le n° d’écrou 5580. Transféré à Drancy, le 11 janvier 1944, avec la famille LEVY de Fougères, celle-ci était aussitôt déportée par le convoi n° 66 alors que les archives, celles, tout au moins, que nous avons consultées, restent muettes sur le sort réservé à M. ROSENBERG14.

75Victimes des toutes premières arrestations, à Saint-Malo ou à Rennes, dès 1941, Richard LEVY, Léon KIRSZENSTEIN et Wolf Lipa GOLDENBERG, étudiant en médecine, ne font l’objet d’aucune observation ultérieure. Si deux d’entre eux rejoignent ainsi tous ceux dont le destin individuel reste à découvrir, le sort de Léon KIRSZENSTEIN est connu, comme celui de Jacques Strugo, grâce à son dossier de la Direction de l’Aryanisation Économique. Artisan doreur à Fougères, un administrateur provisoire avait été nommé, en 1943, pour procéder à la radiation de son atelier du registre du commerce. À cette occasion, le préfet signala que M. Kirszenstein avait été « arrêté le 23 juin 1941 par les autorités d’occupation et n’était pas revenu dans mon département ». Son transfert à Compiègne, selon une autre source du même dossier, fait penser à une arrestation en tant que « ressortissant d’un pays ennemi » ; Juif de nationalité polonaise, il suffisait qu’il fût originaire de la Pologne annexée par l’URSS en 1940 pour être considéré comme citoyen soviétique. En mai 1946, revenu à Fougères, il répond au questionnaire du Service des restitutions que « de retour de mon internement, j’ai retrouvé mon atelier sinistré par le bombardement. Mon gérant n’avait pas liquidé ». Il évoque son “internement”, pas sa déportation, ce qui laisse entendre qu’il resta dans un camp en France.

76Parmi les 131 déportés d’Ille-et-Vilaine vers les camps d’extermination figuraient 23 enfants et adolescents de 9 mois à 16 ans. À notre connaissance, deux seulement survécurent : Jacques ZILBERMINE, 14 ans et Samy MIZRAHI, 16 ans.

77Parmi les 250 déportés juifs de la Bretagne à quatre départements (207 adultes et 43 enfants), dont M. Konstantinovsky, mort d’épuisement avant d’avoir pu être transféré à Auschwitz, il n’y eut que 8 survivants : 6 adultes (3 femmes : Judith Sigoura, Béatrice Eingelstein et Rachel Benzon ; 3 hommes : Aron (Armand) Ryze, Hermann Avram et Jacques Katz) ; 2 adolescents (Jacques Zilbermine et Samy Mizrahi).

Loire-Inférieure

78Convoi n° 2, 5 juin 1942 :
David EIFERMAN, Roumain (en réalité Français, naturalisé en 1933), 25/9/1908, ancien otage de Nantes.
Simon GLUCKSTEIN, Français, 26/2/1923, Nantes.
Jonas SILBER, né à San Francisco le 21/5/1905, Nantes. Tous les trois furent d’abord internés à Compiègne.

79Convoi n° 5, 28 juin 1942 :
Juda MEIZELS, Tchèque, 1/7/1893, arrêté à Gorges puis interné à Beaune-la-Rolande.

80Convoi n° 6, 17 juillet 1942, parti du camp de Pithiviers :
Isaac HODARA, Turc, 25/3/1911, Nantes.

  • 15 En réalité, les onze membres de la famille ANGEL résidant à Tharon furent arrêtés lors de la rafle (...)
  • 16 *Les noms marqués de cet astérisque figurent sur les listes originales de déportation conservées au (...)

81Convoi n° 8, 20 juillet 1942 :
Lucie AARON née DREYFUS, Française, 3/6/1897, Pornic.
Ses filles : Edmée, 21 ans
Suzette, 18 ans. Leur père Emile AARON, arrêté lui aussi lors de la rafle du 15 juillet 1942, fut déporté le 21 septembre par le convoi n° 35.
Joseph AJZENBUCH, Polonais, 17/2/1902, Nantes.
Haïm (dit Vidal) ANGEL, Français, 13/5/1908, Tharon.
Lucie ANGEL née AROUETE, Française, 11/11/1909, son épouse.
Louise ANGEL, Française, 4/4/1904, Tharon.
Leurs enfants : Isaak, 17 ans
Esther, 16 ans
Ivan, 2 ans et demi (il était né à Saint-Nazaire, le 23 février 194015).
Joseph APTOWICZ (parfois orthographié : Aptovici), Roumain, 14/5/1898, Nantes.
Elsa AUERBACH, 7/5/1888,
Paul AUERBACH, 18/1/1885. Tous les deux arrêtés au Pouliguen ; ils ne figurent pas sur les listes de recensements de Loire-Inférieure.
Georges BAUM, Allemand, 6/2/1887. Arrêté à Cholet.
Margot BAUM, Allemande, 23/7/1896, son épouse.
Leur fils, Pierre, 16 ans. Passagers du Flandre, refoulés vers Saint-Nazaire en juin 1939. Ils résidèrent d’abord à Nantes où ils furent recensés en octobre 1940.
Ryfka BICKEL, « apatride » (Polonaise), 3/2/1889, La Chapelle-Blain (arrondissement de Chateaubriant).
Alice CARON, Française, 16/11/1890, Le Pouliguen.
Henri CARON, Français, 2/3/1885, son époux.
Leurs enfants : Yvonne, 20 ans
Lucien, 18 ans
Louise, 14 ans.
Léon CERF*16, Français, 1882, Sainte-Marie-sur-Mer (arrondissement de Saint-Nazaire).
Gaston CHILDNER, Français, 15/6/1895, La Baule.
Georges COHEN, Français, 15/11/1903, Pornichet.
Lucie COHEN, Française, 5/9/1912, son épouse.
Hermance DURLACH née CAHN, Française, 15/2/1870, La Baule.
Max FISCHER, Français, 9/1/1892, La Baule.
Suzanne FISCHER*, Française, 22/1/1893, son épouse.
Leurs fils : Jacques, 17 ans
Pierre, 14 ans.
Alexandre GALEK, Polonais, 9/8/1915, Nantes.
Salomée GALEK, Polonaise, 30/9/1921, sa sœur.
David GLUKSTEIN, Français, 23/5/1891, Nantes.
Hélène GLUKSTEIN, Française, 8/8/1903, son épouse. Leur fils, Simon, déporté par le convoi n° 2, était mort à Auschwitz dès le 11 juillet 1942 (Liste Auschwitz, CDJC).
Chaja GORECKA, Polonais, 15/10/1920, Mauves-sur-Loire.
Jacques HAUSER, Français, 2/6/1864, Nantes.
Isidore HODARA, Turc, 24/12/1897, Nantes.
Sarah KOLP, Française, 89 ans (née en 1853), Pornic. Elle mourut à Drancy.
Maria KOPILEFF, Russe, 25/1/1903, Nantes.
Slata KORNBLUM, Française, 8/6/1907, Nantes, belle-sœur de David Glukstein.
Henri KRAVETZ, Polonais, 18/8/1892, Nantes.
Suzanne KRAVETZ, Polonaise, 28/12/1906, Polonaise.
Leur fils : Simon, Français, né à Nantes le 16/3/1926.
Gustave LEVY, Français, 13/5/1887, Pornic.
Henri LEVY, Français, 8/5/1885, Le Pouliguen.
Alfred LOEW, Allemand, 28/6/1899. Arrêté à Cholet.
Ilse LOEW, Allemande, 8/11/1908, son épouse. En octobre 1940, ils furent recensés à Nantes où ils s’étaient fixés après le retour du Flandre. Leur fille Anne, 4 ans en 1942, était déportée deux ans plus tard.
Hersch LEWINE, Russe, 14/1/1887, « Arrêté à La Baule ».
Edjla LUSKI, Polonaise, 29/9/1922, Mauves-sur-Loire.
MARX la jeunesse*, Français, 28/5/1856, Pornic.
Jacques MERCANTE, Turc, 15/7/1900, Nantes.
Gaston METZGER*, Français, 10/2/1880, La Baule.
Laure METZGER, Française, 2/8/1893, son épouse.
Huguette METZGER, leur fille, 1/6/1924.
Esthel METZGER, Française, 21/3/1890. Elle figure, avec Laure et Huguette Metzger, sur la liste des déportés du convoi n° 8 dans le Mémorial de Serge Klarsfeld. D’autre part, une « liste approximative des Juifs arrêtés par la police allemande le 16 juillet 1942 », dans l’arrondissement de Saint-Nazaire, mentionne : « METZGER (famille de 4 personnes), La Baule. » (ADLA, dossier 1694 W 25).
Félix MICHEL-CAHEN, Français, 30/5/1892, Le Pouliguen.
Abraham NADICZ, Polonais, 9/7/1908, Nantes.
Jean PACH, médecin roumain, 15/6/1908 (ou 1905), arrêté à Chateaubriant le 15/7/1942 selon un rapport de la brigade de gendarmerie établi en 1949.
Robert PERAHIA, Turc, 20/4/1901, Saint-Nazaire.
Jules PODOROWSKI, Russe, 25/10/1892, Nantes
Marguerite PODOROWSKI née LACHTER, Russe, 15/4/1894, Nantes.
Jacob RAVITSKI, Français, 15/11/1888, Guenrouet (arrondissement de Chateaubriant).
Salli REWISERSKI, Polonaise, 13/4/1902, Ancenis.
Fischel RIEMMER, Polonais, 17/11/1903, Chateaubriant. Son épouse, Bien Riemmer, sera déportée par le convoi n° 40.
Rose ROSENBAUM, Américaine, 3/1/1902, Nantes.
Clara ROSENBERGER, Hongroise, 15/8/1905, Nantes.
Ladislas ROSENBERGER, Hongrois, 22/2/1905, Nantes.
Marthe ROSENTHAL, Française, 14/11/1901, Pornic.
Gilbert ROSENTHAL, Français, 25/9/1927, Pornic.
Léon ROUSSO, Turc, 10/3/1905, Nantes.
Maximilien SANDOR (ou SANDER), Hongrois, expulsé de Saint-Nazaire pour Angers le 22 décembre 1941.
Nissim SABAN, Turc, 16/3/1915, Nantes.
Ernst SEE*, Français, 22/10/1864, La Baule.
Simone SEIDENGART née CERF, Française, 19/1/1911, Sainte-Marie-sur-Mer.
Lieselotte SILBER, Allemande, 16/4/1922, Nantes. Cousine de Jonas Silber déporté par le convoi n° 2.
Yvonne SIMON, Française, 17/10/1901, Pornic.
Lucien SIMON*, Français, 1869, Pornic.
Jacques SOMMERSTEIN*, 1925, « Arrêté à La Baule »
Anna STERN, Française, 25/2/1905, La Baule.
Martin STROMINGER, Roumain, 16/6/1905, Nantes.
Lily TOBIAS, Polonaise, 19/12/1922, Nantes.
Siegfried TOBIAS, Polonais, 26/3/1926, Nantes.
Betty TROMPETER, Américaine, 14/11/1922, Nantes. Fille de Rose Rosenbaum déportée dans ce même convoi.
Germaine WEISBACH, Française, 25/11/1891, La Baule.
Jean-Claude WEISBACH, son fils, Français, 9/4/1922, La Baule.
Herta ZAND née STERNLICHT, Polonaise, 2/12/1910, Nantes.

82Convoi n° 9, 22 juillet 1942 :
Aaron BLASZKOWSKI, Polonais, 28/5/1896, Nantes.
Dobrysz BLASZKOWSKI née LASSMAN, Polonaise, 24/9/1894, Nantes.

83Convoi n° 13, 31 juillet 1942 :
Otto FISCHER, Tchèque, 8/9/1895, La Baule.
Eugène SPITZER, Tchèque, 24/1/1896, La Baule.

84Convoi n° 31, 11 septembre 1942 :
Johanna DE WYSE, Hollandaise, 5/2/1910, recensée à Nantes en octobre 1940 puis refoulée de Loire-Inférieure. Sa mère et son frère allaient être déportés en février 1944 avec Anne Loew.

85Convoi n° 32, 14 septembre 1942 :
Samuel KOUTCHOUK, Russe, 20/7/1891, Nantes.
Schliome TCHARNY, Russe, 1892, Nantes.
Samuel FAINSTEIN, Français, 5/9/1884, horloger à Pornichet.

86Convoi n° 34, 18 septembre 1942 :
Jacques ANGEL
, Français, 3/11/37 (5 ans).
Joseph-Pierre ANGEL, Français, 15/4/1929 (13 ans).
Rachel ANGEL, Française, 14/1/1928 (14 ans).
Sarah ANGEL, Française, 3/7/1930 (12 ans). Il s’agit là des quatre derniers enfants de cette famille de Tharon dont les parents et trois autres enfants avaient été déportés d’Angers dès le 20 juillet 1942.
Esther FILIBA, Française, 26/7/1888, La Baule. Son nom ainsi que celui de son époux, Nathan, inscrits sur la liste du convoi n° 8, sont rayés et figurent finalement au nombre des déportés des convois n° 34 et 35.
Henri ZEILER, né en Pologne le 12/8/1908, naturalisé français en 1937, médecin à Rezé, il survécut à la déportation.

87Convoi n° 35, parti de Pithiviers pour Auschwitz le 21 septembre 1942 :
Emile AARON, Français, 15/11/1883, Pornic.
Nathan FILIBA, Turc, 19/5/1880, La Baule. Son épouse, Esther, avait été déportée trois jours plus tôt.
Maurice FLEIZMAN, Français, 16/4/1921. « Villa Belle Aurore, La Baule » (mention figurant sur la liste de transport conservée au CDJC. Il semble que M. Fleizman vint en Loire-Inférieure après les recensements d’octobre 1940 et de juillet 1941 car il ne figure sur aucune des listes consultées).
Marie-Rose LEVY, Française, 8/3/1896, Nantes.
Sarah LEVY, Veuve BRISACK, Française, née à Nantes le 1/7/1885 et y résidant.
Jeanne SIMON, Française, née le 22/4/1875 à Nantes et y résidant. Sa fille, Yvonne, et son époux, Lucien, avaient été déportés le 20 juillet.
Pierre WEIL, Français, 12/10/1885, Nantes.
Suzanne WEIL, Française, 6/12/1900, Nantes. Son épouse.
Leurs enfants : Paul, 6/8/1926 (16 ans)
Simone, 30/4/1932 (10 ans).

88NB : Sur la liste alphabétique du convoi n° 35, dans le Mémorial de la déportation des Juifs de France, figure « René Weil, 12/10/1885, Wenfeld », ce dernier nom désignant le lieu de naissance. Il ne peut s’agir, en réalité, que de « Pierre Weil, 12/10/1885, né à Benfeld (Bas-Rhin) », tel qu’il est transcrit sur le registre du recensement d’octobre 1940 de la ville de Nantes conservé aux Archives départementales de Loire-Atlantique.
Jules WEISBACH, Français, 15/5/1883, La Baule. Son épouse, Germaine, et son fils, Jean-Claude, avaient été déportés le 20 juillet.

89Convoi n° 36, 23 septembre 1942 :
Jérôme AMSELLE, Français, 12/2/1868, Nantes.
Sylvie ROSENTHAL, Française, 8/6/1930, Pornic. Sa mère, Marthe, et son frère, Gilbert, avaient été déportés le 20 juillet 1942.

90Convoi n° 38, 28 septembre 1942 :
Salomon ALTABEF, Turc, 1904. Arrêté lors de la rafle du 16 juillet 1942 à St-Nazaire.
Zumbool ALTABEF, son épouse, Turque, 1901. Arrêtée dans les mêmes conditions à St-Nazaire.

91Convoi n° 40, 3 novembre 1942 :
Nannette APTOWICZ (ou Aptovici), Roumaine, 11/2/1904, Nantes.
Sa fille : Arlette, née le 23/2/1936, n’a pas encore 7 ans.
Berthe BASSA, Polonaise, née en 1895, Nantes. Elle figure, sur une « liste des Juifs en résidence dans le département de Loire-Inférieure, mise à jour le 1er septembre 1942 » (archives de l’UGIF conservées au YIVO Institut), sous le nom de « Bassa Oudes, femme Markovitch ». Son adresse à Nantes, 13 rue Dorgère, correspond à celle des enfants Markovitch, déportés par ce même convoi, dont elle semble avoir été la seule parente.
Salvator ESKENAZI, Turc, 15/1/1901, Montreuil S/B.
Joseph GALEK, Polonais, 13/4/1884, Nantes.
Dina GARBER, Russe, 4/4/1888, Nantes.
Chajwa GORECKA, Polonaise, 28/10/1894, « Le Port » Mauves-sur-Loire.
Ses enfants : Fajga, 22/9/1926 (16 ans).
Naphtalie, 29/10/1929 (13 ans).
Martha KOHN, Allemande, 30/5/1865, Chateaubriant. } Ils faisaient partie des émigrants du Flandre refoulés
Rudolf KOHN, Allemand, 13/1/1891, Chateaubriant. } de Cuba en juin 1939.
Esther KOPLOVITCH, Polonaise, 9/2/1876, Nantes.
Hirsch KOPLOVITCH, Polonais, 16/4/1883, Nantes.
Koppel KOPLOVITCH, Polonais, 1/1/1882, Nantes.
Sarah KOPLOVITCH, Polonaise, 16/10/1883, Nantes.
Jeno LOWY, « ex-Autrichien », 3/5/1880, La Haye Fouassière.
Stéphanie LOWY, Autrichienne, 18/9/1891, La Haye Fouassière.
Mowsza LUSKY, Polonais, 5/5/1890, Mauves-sur-Loire.
Esther LUSKY, Polonaise, 12/6/1891, son épouse.
Leurs enfants : Tajba, 3/3/1927 (15 ans et demi)
Abraham, 15/7/1929 (13 ans).
Rebecca MARKOVITCH, Roumaine, 8/12/1929 (13 ans), Nantes.
Sarah MARKOVITCH, Roumaine, 28/7/1931 (11 ans), Nantes.
Mariette (ou Maria) MEISELS, Hongroise, 18/6/1906, Gorges-par-Clisson.
Son mari, Juda Meisels, avait été déporté par le convoi n° 2, le 5 juin 1942. Leur fils, Claude, resté seul à Gorges, sera à son tour arrêté puis déporté en février 1944.
Crynia RACHOVITZ, Russe, née en 1877, Nantes. Sa fille, Maria Kopileff, avait été déportée d’Angers le 20 juillet.
Bien RIEMMER, Polonaise, 1/11/1904, Chateaubriant.
Jacob URBACH, Polonais, 12/12/1893, Nantes.
Sarah VENTURA, Turque, née en 1873, Nantes.

92Convoi n° 45, 11 novembre 1942 :
Maurice BESSO, Grec, 11/10/1893, La Baule.
Linda BESSO, Grecque, 10/2/1903, son épouse.
Leurs enfants : Jacqueline BESSO, 10/7/1924
Jeanine BESSO, 5/3/1927
Marc BESSO, 18/2/1929

Arrêtés lors de la rafle du 15 juillet 1942, Madame Linda Besso et ses trois enfants figurent sur la liste des déportés du convoi n° 8. Il semble qu’il s’agisse d’une erreur car leurs noms apparaissent parmi les entrées à Drancy, le 17 octobre 1942, venant d’Angers. (« État nominatif des entrées et sorties journalières du camp de Drancy », archives de l’UGIF, YIVO Institute, New York).
Ils rejoignirent, à Drancy, M. Maurice Besso, arrêté dans des circonstances que nous ignorons, et tous furent finalement déportés par le convoi du 11 novembre.
Maurice LIBSTER, Polonais, 1/1/1899, Nantes.
Sigismond (ou Siegmund) VOSS, né en Lettonie, nationalité russe, 15/4/1885, Nantes.
Mordechaï ROSENFELD, Russe, 20/12/1886, Nantes.

93Convoi n° 47, 11 février 1943 :
Jean HERYNGSET, Français, 20/10/1920, Nantes.

94Convoi n° 48, 13 février 1943 :
Julien KORB, Français, 18/11/1882, Nantes.

95Convoi n° 50, 4 mars 1943 :
Sigismond BOCK, Tchèque, 22/11/1920, Blain.

96Convoi n° 51, 6 mars 1943 :
Joseph LACHETER-PACHTER, Russe, 13/9/1888, Nantes.

97Convoi n° 53, 25 mars 1943, à destination de Sobibor :
Marius JAMPOLSKY, Russe, 1/1/1898, Nantes.

98Convoi n° 57, 18 juillet 1943 :
Samy POLLAK, Roumain, 1/6/1895, Nantes.

99Convoi n° 58, 31 juillet 1943 :
Nathaniel JACOB, Français, 20/9/1866, Nantes.

100Convoi n° 59, 2/9/1943 :
Adrien GOUGUENHEIM, Français, 29/4/1889, agent immobilier à Nantes.

101Convoi n° 60, 7 octobre 1943 :
Aimée CERF, Française, 16/12/1883, Nantes.
Sa petite-fille : Elizabeth SEIDENGART, née le 22 avril 1940, elle a 3 ans et demi. Sa mère, Simone Seidengart, avait été déportée dans le convoi n° 8.

102Convoi n° 62, 20 novembre 1943 :
Armand LEVY, Français, 20/2/1888, Saint-Nazaire.
Marie Marthe LEVY, 26/7/1899, son épouse.
Leur fille : Simone, 18/1/1926. Ils avaient été arrêtés, tous les trois, le 15 août 1942, à Saint-Nazaire.

103Convoi n° 66, 20 janvier 1944 :
Mardochée BEHAR, Palestinien, né à Jérusalem le 18/5/1889, réfugié au Pouliguen, arrêté le 4 janvier 1944.
Victoria BEHAR née FUENTES le 15/12/1897, Le Pouliguen.

104Convoi n° 68, 10 février 1944 :
Léon BRUNNER, Français, 5/10/1889, Nantes.
Marcelle BRUNNER, Française, 4/8/1891, son épouse.
La mère de Mme Brunner, résidant chez ses enfants, fut déportée le même jour. Elle avait 93 ans. Seul le fils, Pierre, prisonnier de guerre, échappa à la déportation.
Anna CHOROWITZ, Veuve TIERCE, Française, née à Nantes le 21/10/1891. Arrêtée le 26 janvier 1944 à Nantes.
Michel CHOROWITZ, Polonais, 20/4/1857. Arrêté à Nantes le 26 janvier 1944 (il avait 87 ans).
Charles COHEN-BACRI, Français (né en Algérie), 22/6/1894. Arrêté à Nantes le 26 janvier 1944.
Sarah DE WYZE, Hollandaise, 19/12/1875.
Siegfried DE WYSE, Hollandais, 21/9/1913, son fils. Passagers du Flandre, ils furent recensés à Nantes en octobre 1940 avant d’être refoulés à Cholet où ils furent arrêtés.
Abraham EPSTEIN, « Français naturalisé » selon le registre de recensement d’octobre 1940, 7/12/1897, Nantes.
Chaja EPSTEIN, 20/3/1902, même adresse à Nantes.
Enta GALEK, Polonaise, 7/7/1893, Nantes. Son mari avait été déporté dans le convoi n° 40 et ses enfants dans le convoi n° 8.
Jeannette HAAS née LEVY, Française, 18/11/1851, Nantes. Mère de Mme Brunner.
Lazare HACKMANN, Français, 6/9/1898, Nantes.
Sura HACKMANN, Française, 21/11/1896, son épouse.
Leur fille : Jacqueline HACKMANN, 27/11/1923.
Angèle HAUSSER, Française, 5/4/1883, Nantes.
Yvonne HAUSSER, Française, 5/12/1903, Nantes.
Charles ISRAEL, Français, 15/7/1879, Châteaubriant.
Juliette ISRAEL, Française, 25/2/1881, son épouse.
Hector LEVY, Français, né à Bayonne le 10/11/1885. Arrêté à Nantes le 26 janvier 1944. Andrée LEVY, née à Strasbourg le 6/4/1919, Nantes.
Anne LOEW, 11/9/1938 (5 ans et demi), confiée à la famille DE WYSE lors de la déportation de ses parents le 20 juillet 1942. Arrêtée à Cholet.
Adrienne MENET, née GRUNBAUM, Française, 25/4/1891, Nantes.
Claude MEIZELS, Français, 12/3/1931 (12 ans). Resté seul à Gorges après la déportation de ses parents, arrêté dans son école le 26 janvier 1944.
Lucie ROSENBAUM, Française, 31/5/1874, Nantes. Sa fille, Rose Rosenbaum et sa petite-fille, Betty Trompeter, avaient été déportées le 20 juillet 1942.
Marcel SINENBERG, Français, 11/9/1890, Châteaubriant.
Marcelle SINENBERG née ALPHEN, Française, 13/5/1891, Châteaubriant.
Jean SINENBERG, son fils, Français, 4/12/1920, Châteaubriant.
René SINENBERG, Français, 10/9/1900, Châteaubriant.
Alice SPIRA, Française, 26/12/1886, Nantes.
Berthe SPIRA née DREYFUS, Française, 24/2/1865, Nantes.

105Convoi n° 69, 7 mars 1944 :
Albert ABRAMOVITCH, Français, 10/5/1901, Nantes.
Simone ABRAMOVITCH, Française, 19/7/1911, Nantes.

106Convoi n° 70, 27 mars 1944 :
Esther HODARA née BEHAR, Turque, 14/7/1872, Nantes.

107Convoi n° 73, 15 mai 1944, à destination de Kaunas (Lituanie) et Reval (Estonie) :
Jacques COHEN (ou COEN), né à Larissa (Grèce) le 7/7/1890, Français par mariage, ex-commerçant à Nantes, réfugié à Vertou, reconnu comme juif par le professeur Montandon et arrêté en avril 1944. Mort à Kaunas.

108Convoi n° 74, 20 mai 1944 :
Maurice GOTSCHO, Français, 10/10/1896, opticien à Nantes.
Yvonne, Sarah GOTSCHO née SEXER, son épouse, Française, née à Nantes le 19/9/1894, Leurs fils : Claude, né à Nantes le 18/5/1923,
Bernard, né à Nantes le 31/3/1926.

109Convoi n° 76, 30/6/1944 :
Ivan ELIACHEV, Russe, 19/5/1889, domicilié au Pouliguen (recensement d’octobre 1940). Arrêté à Paris le 9 juin 1944.
Dora ELIACHEV, son épouse, Française, née à Paris le 21/5/1895. Arrêtée à Paris dans les mêmes conditions.

110212 Juifs, recensés en Loire-Inférieure, le plus souvent dès octobre 1940, furent déportés vers les camps d’extermination (Auschwitz, Sobibor, Kaunas). Parmi eux, 29 enfants et adolescents de 2 à 16 ans dont aucun, semble-t-il, ne survécut.

111Si la plupart des arrestations se déroulèrent dans le département, d’autres survinrent après l’Ordonnance d’expulsion de la zone côtière interdite, dans des circonstances dont il est parfois difficile de retrouver les traces ; il est donc à craindre que le bilan soit plus lourd.

112Déjà, parmi les victimes d’arrestations avérées, plusieurs cas restent mystérieux. Adrien MONTEUX, directeur commercial du magasin Le Petit Paris, à Nantes, en 1940, fut arrêté à Rezé, le même jour que le docteur ZEILER, en février 1942. Son nom, toutefois, ne figure sur aucune liste de déportation. Juif français, né de parents français et marié à une catholique, ces qualités permettaient, parfois, sinon une libération, tout au moins le maintien dans un camp d’internement en France, voire la déportation à Aurigny. Cela expliquerait la différence de traitement avec le docteur ZEILER, dont la naturalisation récente (1937) avait été, très tôt, révoquée par le gouvernement de Vichy.

113Mordachef GRUSKE et sa fille Eliemelech, de nationalité russe, arrêtées au début de l’année 1942, sans doute comme « ressortissantes de pays ennemi », échappèrent peut-être, pour cette raison, à Auschwitz.

  • 17 Archives du CDJC, fichier de Drancy (enfants).

114La famille ROSENFELD, de Mauves-sur-Loire, connut aussi un autre destin. Juifs palestiniens, nés à Jérusalem, à l’exception du plus jeune des trois enfants, Joseph, né à Rennes en 1934, ils furent arrêtés lors de la rafle d’octobre 1942 puis transférés à Drancy avec les familles LUSKI et GORECKA. Alors que ces dernières étaient aussitôt déportées à Auschwitz, Mme ROSENFELD et ses enfants Joseph, 9 ans, Henri, 13 ans et Clara, 15 ans allaient demeurer à Drancy, jusqu’au 28 janvier 1943, avant d’être « remis aux autorités allemandes pour être transférés au Camp de Vittel17 ». Leur « nationalité palestinienne », qui les assimilait aux ressortissants britanniques, provoqua cette décision de les transférer dans un camp d’échange.

115Avec toutes les réserves qu’il convient d’exprimer, la Shoah aurait donc fait, parmi les quelque 2 000 Juifs recensés, en octobre 1940, dans les cinq départements de la Bretagne historique, au moins 462 victimes, dont 72 enfants et adolescents déportés à Auschwitz et, pour quelques-uns, à Sobibor.

Notes

1 En italique figurent les noms des déportés arrêtés hors des limites de la Bretagne historique, à des dates et dans des circonstances qui ne nous sont pas connues actuellement. Les noms des enfants et des adolescents sont écrits en caractères gras.

2 Témoignage de M. Maurice Pellan, Président national de l’amicale des déportés d’Oranienburg-Sachsenhausen.

3 ADIV, 1045 W 50 – Rapports et enquêtes périodiques, statistiques, dossier des affaires juives (1945-1950).

4 Information et, pour le second, témoignage de son fils, recueillis par Mme Allaert-Grall et M. Deshayes dans le cadre des recherches qu’ils mènent sur l’histoire de la Shoah dans le Finistère.

5 ADMO, 937 W 375 – Juifs, recensement, sous-préfecture de Pontivy.

6 Archives de l’UGIF conservées au YIVO Institute de New-York. Liste des « ressortissants d’origine israélite ayant fait leurs déclarations dans le Morbihan », liste envoyée par la préfecture à l’UGIF. Bien avant la fin de la guerre, les autorités préfectorales travestissent les faits. Nicolas Rozenzweig, Saly Wechsler et Wolff Zélikovitz ne furent pas arrêtés par « les autorités allemandes », mais par la police de Lorient (Service des RG), le 10 octobre 1942 à 6 h 30 et conduits à la caserne de gendarmerie, « avant 8 heures », pour être dirigés vers le centre d’accueil de Rennes (Archives de la sous-préfecture de Lorient).

7 En réalité l’ordre d’arrestation de Jacob Hanen fut adressé par le préfet du Morbihan, le 6 novembre 1942, au sous-préfet de Lorient : « Je vous prie de faire faire le nécessaire par les soins du Service des Renseignements généraux à Lorient qui devra également assurer le transfèrement de HANEN Jacob au camp de Drancy. » (Archives de la sous-préfecture de Lorient.)

8 ADIV, 239 W 666 – Dossiers individuels de Juifs étrangers.

9 ADIV, 1045 W 50 – dossier des affaires juives (1945-1950).

10 ADIV, 1368 W 2 – archives du commissariat de police de Saint-Malo.

11 ADIV, dossier 514 W 13 – Cabinet du préfet, enquêtes administratives.

12 ADIV, 213 W 71 et 72, listes de Juifs des départements bretons établies par le délégué régional du CGQJ.

13 AN, AJ 38 – archives de la DAE, dossier 4561 (Ille-et-Vilaine).

14 ADIV, dossier 514 W 13, rapport rédigé en 1952 lors d’une enquête administrative concernant M. Max Rosenfeld, rennais transféré à Drancy, le 11 janvier 1944, en même temps que M. Rosenberg et la famille Lévy de Fougères.

15 En réalité, les onze membres de la famille ANGEL résidant à Tharon furent arrêtés lors de la rafle du 15 juillet 1942. Il y avait 7 enfants. 3 furent déportés d’Angers, dès le 20 juillet, avec leurs parents. Les quatre derniers, transférés à Drancy, partirent pour Auschwitz, le 18 septembre, dans le convoi n° 34.
Seul le nom d’un des adultes, Salomon, né à Smyrne le 14 février 1903, n’apparaît sur aucune des 69 listes originales des convois de déportation vers Auschwitz. Il est toutefois très improbable qu’il n’ait pas été déporté.
Aux ADLA, est conservée la lettre qu’écrivit la mère de Salomon et Haïm ANGEL lorsqu’elle apprit l’arrestation de ses enfants et petits-enfants. Habitant la région parisienne, elle l’adressa au préfet de police de Paris qui la transmit au préfet de Loire-Inférieure : « Je vous serais très humblement reconnaissante si vous pouviez me dire dans quel camp on les a mis et, puisque ici les Israélites français ne sont pas internés, si on me les rendra bientôt. » Au-delà de cette poignante supplique, elle pose, comme le faisait, à la même époque, M. Lucien Bernheim, en faveur de la famille Armand Lévy, et le sous-préfet de Saint-Nazaire lui-même, la « question de principe de l’arrestation des Juifs français ».

16 *Les noms marqués de cet astérisque figurent sur les listes originales de déportation conservées au CDJC, mais pas sur celles du Mémorial de Serge Klarsfeld.

17 Archives du CDJC, fichier de Drancy (enfants).

© Presses universitaires de Rennes, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540